BMW en tête à cinq heures de l'arrivée des 24 Heures de Spa-Francorchamps, chute pour la Suzuki de Xavier Siméon

Auto-Moto | La pluie a fait son apparition au petit matin des 24 Heures de Spa-Francorchamps, provoquant notamment la chute de la Suzuki du Bruxellois Xavier Siméon, désormais cinquième de cette manche du championnat du monde d'endurance moto (FIM WEC).

De Belga

Partager cet article

Entrée dans sa partie finale, l'édition 2022 du rendez-vous spadois est fertile en rebondissements avec l'apparition de la pluie. Après un changement de boîte de vitesses et d'embrayage en début de nuit, la Suzuki de Xavier Siméon et des Français Gregg Black et Sylvain Guintoli était parvenue à remonter jusqu'au quatrième rang. Mais l'arrivée de la pluie a surpris Gregg Black, lourdement chuté aux Combes. Si l'intervention était longue, la perte de temps a été limitée par la neutralisation de la course et elle est repartie en 5e position.

La BMW de Markus Retterberger/Illya Mykhalchyk/Jérémy Guarnoni (All/Ukr/Fra) mène la danse. Elle était en lutte pour la gagne avec la Yamaha de Karel Hanika/Marvin Fritz/Niccolo Canepa (Tch/All/Ita) avant que cette dernière n'abandonne sur casse moteur dans la 19e heure. La BMW a 8 tours d'avance sur la Kawasaki des Français Alan Techer/Grégory Leblanc/Loïc Arbel.

La Honda de Josh Hook/Gino Rea/Mike Di Meglio (Aus/G-B/Fra), en tête samedi soir après les problèmes de la Suzuki de Siméon, a été ralentie par un bris de chaîne et est désormais 4e.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top