Déjà qualifiés pour l'Euro, les espoirs veulent bien terminer contre l'Ecosse

Espoirs | Déjà qualifiée pour l'Euro de football espoirs de l'année prochaine en Roumanie et en Géorgie, la Belgique termine dimanche (16h00), à Saint-Trond, son parcours qualificatif contre l'Ecosse. Un match de gala non dénoué d'enjeu car le sélectionneur Jacky Mathijssen veut voir son équiper continuer sur sa lancée.

De Belga

Partager cet article

Sans son meilleur buteur Loïs Openda et son capitaine Amadou Onana, l'équipe belge U21 a perdu deux éléments majeurs pour affronter les Écossais sur le synthétique trudonnaire. Cela n'empêche pas Mathijssen de se montrer exigeant. "Nous allons aborder ce match avec le même sérieux que d'habitude. Je ne veux pas que nous jetions cette 'culture de la gagne' installée, qui nous permet d'entamer chaque rencontre avec beaucoup de confiance. C'est l'enjeu de cette partie."

La qualification déjà en poche et Openda ainsi qu'Onana appelés chez les A, le sélectionneur pourrait profiter de ce duel pour donner leur chance à des joueurs moins utilisés. "Des gars qui ont toujours tout donné durant les qualifications, qui ont poussé les titulaires dans leur retranchement mais n'ont pas toujours eu beaucoup de minutes", a précisé Mathijssen, qui a même invité quelques garçons issus des U19 à qui il donnera peut-être du temps de jeu.

La Belgique, invaincue, comptabilise 19 points sur 21 et est assurée de terminer en tête de son groupe qualificatif. L'Écosse est 4e de la poule avec 5 points en six rencontres et une seule victoire. Les espoirs belges participeront à leur quatrième phase finale de l'Euro U21 après 2002, 2007 et 2019. En Géorgie et en Roumanie, du 9 juin au 2 juillet 2023, ils tenteront de décrocher à cette occasion leur qualification pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top