‘The First Lady’ : quels sont les exploits d’Eleanor Roosevelt, Betty Ford et Michelle Obama ?

Séries |

La nouvelle série ‘The First Lady’ dévoile les dessous de la Maison Blanche à travers le vécu de trois des femmes qui y ont vécu : Michelle Obama, Betty Ford et Eleanor Roosevelt. Ces femmes d’influence n’auront plus de secret pour vous, explorant leur enfance et leur progression, jusqu’à devenir des figures historiques au même titre que leur mari (si pas plus !). Proximus Pickx reprend pour vous les exploits de ce trois Premières Dames, dont le point commun principal était qu’elles redoutaient ce rôle, mais l’ont pourtant occupé avec brio. 

De Proximus

Partager cet article

Eleanor Roosevelt

Eleanor Roosevelt a occupé le rôle de Première dame des Etats-Unis de 1933 à 1945. Nul doute donc qu’il s’agit d’un personnage historique fort : elle a habité la Maison Blanche durant la Seconde Guerre mondiale. Elle est d’ailleurs la première à donner au rôle de Première dame une dimension politique, médiatique et engagée. Eleanor Roosevelt a des valeurs fortes : féministe, elle s’est aussi opposée au racisme et à défendu le mouvement américain pour les droits civiques. Lors de la création de l’ONU, elle a été la première déléguée des Etats-Unis. En son sein, elle a présidé la Commission des droits de l’Homme, posant les bases de cet important accord international. Elle a encouragé également son mari Franklin à nommer plus de femmes à des postes fédéraux. Elle a aidé les femmes qui travaillent à obtenir de meilleurs salaires et elle a organisé de nombreuses conférences de presse réservées uniquement aux journalistes de sexe féminin. Dans la série ‘The First Lady’, elle est incarnée par une femme de poigne qui n’est autre que Gillian Anderson. Ses scènes risquent d’être puissantes et impressionnantes au vu de l’Histoire qu’elle porte. 


“Never allow a person to tell you no who doesn’t have the power to say yes.”

Betty Ford

Quelques années plus tard, c’est au tour de Betty Ford d’emménager à la Maison Blanche. Elle a été Première dame de 1974 à 1977. Le New York Times estime que l’influence de Betty Ford et son "impact sur la culture américaine" sont "beaucoup plus grands et ont duré plus longtemps que son mari", c’est dire ! Femme au foyer, elle s’est directement engagée pour les droits des femmes. Elle a amené des sujets tabous au coeur du débat politique, comme l’usage de drogues (elle est la fondatrice du centre de désintoxication Betty Ford Center), l’avortement, et bien d’autres encore. Elle a aussi courageusement partagé l'histoire de son cancer du sein et a incité d'innombrables femmes à travers le pays à se faire examiner. Même après la défaite de son mari à ses secondes élections, Betty Ford est restée une influence importance sur le débat politique et social américain. Dans la série 'The First Lady', elle est incarnée avec brio par Michelle Pfeiffer

“Being a lady does not require silence.”

Michelle Obama

On le sait, Michelle Obama n’est autre que la toute première afro-américaine à occuper le rôle de Première dame. Ainsi, elle a du faire face à la pression que son statut confère à toute femme, mais aussi au racisme. Elle est donc tout un symbole, avant même de parler de ses exploits ! Puisque son mari a enchaîné deux mandats, elle est restée pensionnaire de la Maison Blanche de 2009 à 2017. Michelle Obama a marqué les esprits par son charisme et ses talents oratoires, si bien qu’elle s’est créé sa propre place médiatique rapidement. Elle s’est engagée pour des causes nombreuses et modernes, comme les droits de la communauté LGBTQIA+, mais aussi l’éducation des jeunes filles dans le monde. L'actrice Viola Davis lui prête ses traits, et on doit dire que la ressemblance est impressionnante entre ces deux femmes puissantes. 

“There is no limit to what we, as women, can accomplish.”

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top