Il était une fois un Diable : Marvin Ogunjimi

Football |

En cette année 2022, Proximus Pickx vous propose une nouvelle série consacrée aux Diables Rouges qui n’ont pas vraiment marqué l’Histoire. Internationaux le temps d’une poignée de sélections, ils figurent tout de même dans le grand livre de notre équipe nationale. Focus cette fois-ci sur Marvin Ogunjimi.

De Proximus

Partager cet article

Il y a des joueurs qui ont porté le maillot des Diables dont on a difficile de se souvenir tant leur présence fut anecdotique et peu marquante. Et puis, il y en a d’autres dont on se dit qu’ils sont passés à côté de quelque chose de peut-être très grand. Marvin Ogunjimi entre clairement dans cette seconde catégorie de joueur. Car si son passage chez les Diables fut bref, telle une comète il aura marqué les esprits.

Deux saisons folles

Après des débuts pro timides du côté de Genk lors de la saison 2005-2006, Marvin Ogunjimi est envoyé aux Pays-Bas pour s’aguerrir durant la saison 2007-2008. A Waalwijk, en D2, il claque ses premiers buts et revient avec confiance à Genk. Après une saison à gagner petit à petit sa place, il s’impose finalement lors de l'exercice 2009-2010 en montrant ses qualités de buteurs : 13 buts en 30 matchs. La saison suivante, on attend de voir s’il va pouvoir confirmer, et c’est le cas : 15 buts en 32 matchs de championnat.

Entre temps, fort de ce qu’il montre avec Genk, Ogunjimi est convoqué chez les Diables. Et là aussi, il ne déçoit pas. Pour ses débuts en équipe nationale, face au Kazakhstan en octobre 2010, il inscrit un doublé. Quelques jours plus tard, il marque encore contre l’Autriche. Au bout de la saison, Ogunjimi termine avec 4 buts en 4 sélections.

Forcément, cela attire les regards et lors du mercato estival, il signe avec Majorque. Problème, le transfert est conclu juste après la date limite. Ogunjimi doit donc patienter 6 mois avant de rejoindre l’Espagne. Sauf qu’il ne joue quasi plus jusque-là… mais il honore tout de même 3 nouvelles caps avec les Diables.

Tour du monde

A Majorque, c’est le début de la fin pour lui. Il n’a pourtant que 23 ans, mais la suite de sa carrière sera un long calvaire… à travers le monde. Après 6 mois en Espagne, il est prêté au Standard de Liège mais en janvier 2013, direction le Beerschot. La saison suivante, il échoue à OHL. Bilan de ces deux saisons : 1 but.

Après cela, c’est la Norvège, la Corée du Sud, la Thaïlande, l’Albanie, le Kazakhstan, les Pays-Bas, la Biélorussie et le Vietnam avant un retour en Belgique en 2019, dans les divisions inférieures. Lierse, Patro, Mons… Marvin Ogunjimi est bien loin de la carrière qu’on lui promettait quand il affolait le compteur but avec les Diables en octobre 2010…

Fan de notre série ? Retrouvez ici l'histoire de Paul De Mesmaeker.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top