Felice Mazzu peut-il réussir au Sporting d'Anderlecht ?

Jupiler Pro League | Maintenant que le mariage entre Felice Mazzu et le Sporting d'Anderlecht est consommé, la question est de savoir si le coach à succès de l'Union Saint-Gilloise peut également mener l'autre club bruxellois vers les sommets. Personne ne doute de ses qualités de tacticien, mais compte tenu de son passage raté au Racing Genk, le choix d'Anderlecht pour l'entraîneur de l'année reste pour le moins risqué.

De Pickx

Partager cet article

Dans le football, tout va très vite. Et Felice Mazzu le sait mieux que quiconque. Révélé au Sporting Charleroi, le Carolo de souche avait terriblement souffert de sa période ratée au Racing Genk. De retour à l'avant-plan avec l'Union Saint-Gilloise depuis deux saisons maintenant, le vice-champion de Belgique franchit une nouvelle étape en rejoignant le Sporting d'Anderlecht. Pour quels résultats ?

Une pression constante

Que ce soit au Mambourg ou au Parc Duden, Felice Mazzu a continuellement reçu de nombreuses éloges. Il faut dire qu'il a toujours réussi à créer un groupe solide porté davantage sur le collectif que sur les indivualités. Ses excellentes qualités humaines lui ont permis d'avoir de très bons résultats avec ses joueurs dont il parvenait constamment à tirer le maximum. Cette saison, plus que jamais, il n'a fait qu'un avec ses supporters qui n'auraient jamais cru vivre de telles émotions.

S'il aurait pu choisir de confirmer avec l'Union, avec une pression moindre mais sans certitude de disposer d'un onze de qualité, l'Hennuyer a opté pour un nouveau défi. Et quel défi ! Succéder à Vincent Kompany, l'idole de tout un club, dans un club de haut niveau. Entraîner le Sporting, c'est avant tout se soumettre aux exigences de ses dirigeants mais aussi de ses supporters qui attendent des résultats probants mais aussi du spectacle. Les Mauve et Blanc veulent, en effet, retrouver leur place au sommet du football belge et il n'y a plus de temps à perdre. Si les ambitions vont évidemment de pair avec l'achat et la conservation de joueurs de haut niveau, il faudra aussi gérer les égos des stars de son vestiaire, ce à quoi il n'a pas été confronté au cours de ces deux dernières années.

Ne pas répéter les erreurs de Genk

Felice Mazzu a, en tout cas, l'art de se compliquer la tâche et de se mettre en difficulté. Comme au Racing Genk, qui venait de dire adieu à son champion Philippe Clement, il devra faire mieux que son prédécesseur à qui l'on pardonnait les faux pas plus facilement. Mais à la différence de son expérience dans le Limbourg, il ne retrouvera pas un groupe de joueurs ambitionnant avant toute chose un départ à l'étranger. Dans son ensemble, l'effectif bruxellois sait qu'il doit faire mieux la saison prochaine et il veut atteindre ses objectifs en restant uni.

De par son expérience, l'entraîneur de 56 ans ne risque pas non plus de se calquer sur le style de jeu de Vincent Kompany comme il l'avait fait avec Philippe Clement. Si les Anderlechtois visent un jeu offensif et de possession, comme à Genk, Felice Mazzu sait aussi que seuls les résultats peuvent lui apporter du crédit dans un premier temps. Arrivé en juin 2019 dans le Limbourg, le Carolo n'avait pas pu installer son jeu à cause de la pression des supporters et des dirigeants. Il s'était alors adapté à son groupe et il l'avait payé cher en étant limogé quelques mois plus tard. Nul doute que l'Italo-Belge aura appris de ses erreurs et qu'il fera tout pour emmener tout un club avec lui. Il en va de toute façon cette fois-ci de la réputation des deux camps.

Suivez la prochaine saison de la Jupiler Pro League sur Eleven Pro League, disponible dans l'option Pickx Sports de Proximus Pickx.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top