Les 10 Belges les mieux payés dans l’esport

Esports | Les Belges sont bien implantés dans certaines sphères de l'esport et n'ont rien à envier aux autres acteurs du milieu. On vous présente les 10 joueurs de notre pays ayant amassé le plus de cash-prize au cours de leur carrière. 

De Proximus

Partager cet article

Ce n'est plus un grand secret que l'esport est depuis quelques années maintenant un milieu où de l’argent circule. Beaucoup d'argent. Qu'il s'agisse du sponsoring, qui reste la principale source de revenus des clubs et des organisateurs de tournois, des salaires ou des cash-prize remportés par les joueurs.

Même si une grande partie des joueurs de jeux-vidéo n'atteindront jamais un niveau professionnel, certains joueurs sont payés grassement et équitablement pour leurs performances. La Belgique ne figure peut-être qu'à la 40e place du classement des pays les mieux payés, mais certains joueurs ont bien gagné ces dernières années. Vous trouverez ci-dessous le classement des joueurs belges qui ont gagné le plus d'argent au fil des ans.

Mais afin d'être aussi précis que possible, nous devons d'abord clarifier quelque chose. Bien que les prix soient remportés par les joueurs, c'est parfois l'organisation de l'équipe qui est payée et tout l'argent ne va pas aux joueurs. Ce classement ne prend pas non plus en compte le salaire mensuel que les joueurs reçoivent mais se concentre bien sur les prix remportés par les joueurs à travers les différentes compétitions effectuées.

10. Evan "DRG" Depauw - $101 067

Et on commence par un joueur Fortnite, DRG! Très connu dans la communauté, il fait ses débuts officiels compétitifs en 2018. Il a commencé par participer à quelques petits tournois, mais a rapidement été recruté par TrainHard Esports. Sous les couleurs de sa première structure, le Belge obtient très rapidement de bons résultats.

En 2019, DRG se qualifie pour la première Coupe du monde de l'histoire du Battle Royale d'Epic Games, avec de beaux résultats. C’est sous les couleurs du maillot de Team Vitality, l’une des plus grosses structures françaises, qu’il participe à la compétition. Evan termine à la 45ème place, ce qui lui rapporte la somme impressionnante de 50 000 $. Une somme qui constitue le plus gros gain qu'il a réussi à remporte rdans sa carrière.


DRG à gauche - © Solary

Cette 45ème place constitue aussi un beau tremplin pour le Belge, qui poursuit sa carrière d’une belle manière. Dans la seconde moitié de 2019, il remporte quelques compétitions européennes avec son coéquipier Andilex. L'année 2020 s’avère être celle de trop pour DRG. Après quelques résultats décevants, le joueur met un terme à sa carrière au début de l'année 2021 et quitte son l’organisation Solary qui l’avait recruté quelques jours plus tôt. 

9. Nabil "Nivera" Benrlitom - $107 598

Son grand frère est légèrement plus haut dans le classement, mais Nivera se positionne déjà à une belle neuvième place. Nivera commence sa carrière en 2019 sur Counter-Strike et rejoint l'équipe espagnole Heretics en mars 2020. Le jeune joueur belgo-marocain est ensuite remarqué par la prestigieuse Team Vitality, dont il rejoint l'effectif en tant que remplaçant.

Et cette recette de six-man roster s’avère très souvent payante pour les abeilles. Une telle configuration d’équipe permet à cette dernière de profiter d’un apport de sang frais, grâce à un sixième joueur, lors de certains BO qui peuvent souvent s’éterniser durant de longues heures. Par exemple, on note deux beaux titres dans le segment d'automne du BLAST Premier 2020 et de l'IEM Beijing Online. Malheureusement, le développeur du jeu, Valve, change les règles en cours de saison et interdit les remplacements en cours de match. Une décision qui vient mettre fin à la stratégie à six hommes de Vitality, et qui force l’organisation à placer Nivera sur le banc.


Nivera et son frère ScreaM - © Team Liquid

Avec VALORANT, Nivera trouve un nouvel amour et son salut. Fin septembre 2021, le jeune joueur, alors âgé de vingt ans, rejoint la Team Liquid, l'équipe de son frère "ScreaM". Il fait d'excellents débuts au Red Bull : Home Ground II et lors du Last Chance Qualifier vers le  VCT Champions, pinacle de la compétition du FPS de Riot Games. Ce dernier s’inclinera en demi-finale de l'évènement face à Acend, dont l’équipe sera sacrée championne du monde quelques jours plus tard. 

8. Maello "Aztral" Ernst - $127 501

Première apparition de Rocket League dans ce classement, et c’est grâce à AztraL, un nom qui semblera familier aux fans du jeu de Psyonix. AztraL fait son arrivée dans le monde compétitif  en 2018 et un an après ses débuts, c’est au sein de l’équipe de l'écurie américaine largement renommée Dignitas que notre compatriote trouve déjà une place. Avec Dignitas, Maello remporte la neuvième saison de RLCS, le circuit compétitif officiel, alors encore disputée par continent en raison de la crise de Corona. Une victoire qui lui a rapporté 96 397 dollars à l'époque.

Le jeune joueur passe ensuite par Oxygen Esports avant de retourner en Europe. Il effectue ensuite un split avec Solary avant de faire l’objet d’un transfert vers la célèbre Karmine Corp.

7. Stefano Pinna - $133 330

Le seul joueur de FIFA présent dans la liste, Stefano Pinna, arrive à une belle septième place. Pour faire simple : Stefano est le joueur belge le plus connu dans le monde de FIFA. En 2018, le jeune joueur est devenu champion du monde de FIFA sur la Playstation 4. Malheureusement, il s’incline ensuite lors de la grande finale contre le joueur Xbox Msdossary.

Mais le Belge ne s'est pas arrêté là. Sous le maillot du PSV, il rivalise avec les meilleurs joueurs du monde et participe aux Global Series 2019, où l'on retrouve tous les meilleurs joueurs du circuit mondial. En 2020, il remporte le circuit e-Ligue PS4, la ligue nationale française, mais ne parvient pas non plus à s’imposer face au joueur Xbox qui l’attend en grande finale.


© KRC Genk Esports

Lors de la saison 2021-2022 de l’eDivisie, le Belge se place à nouveau sur la deuxième marche du podium. Lors de la saison 2021, il accumule les succès en se qualifiant pour l'eNations Cup. Malheureusement pour lui et son coéquipier ShadooW, la compétition est annulée suite à la pandémie de coronavirus. Il est aussi une valeur sûre de notre équipe nationale FIFA, les eDevils.

6. Howard "Noward" Castiaux - $174 885

Fortnite est bien représenté dans la liste. Cette fois, nous nous dirigeons vers Dendermonde. Comme de nombreux joueurs de Fornite, Howard Castiaux a fait ses débuts dans le circuit officiel d'Epic Games dès son lancement en 2018.

Comme son compatriote DRG, Noward participe à la première Coupe du monde du jeu en 2019. Le Belge termine treizième de l'épreuve en duo et remporte 50 000 $. C'est aussi le plus grand cash-prize de sa carrière.


Le Belge a connu sa meilleure période lors de la première saison du deuxième chapitre. Noward lors duquel il a terminé dans le top 4 de épreuve hebdomadaire et s'est facilement qualifié pour les finales du FNCS, qu’il termine en 13ème position. 

5. Kévin "Ex6TenZ" Droolans - $179 278

Les plus jeunes fans ne le connaissent peut-être pas, mais les amateurs de Counter-Strike un peu plus âgés en ont sûrement de bons souvenirs : Ex6TenZ. Le joueur dispose de l'un des plus beaux parcours de Counter-Strike.

Le jeune Kevin pose ses mains sur le jeu alors que  Counter-Strike en est encore à ses débuts. Il apparaît très vite que son talent surpasse celui de la moyenne. Et sa belle carrière en est la preuve. Bien qu'il soit impossible de comparer la scène compétitive de l'époque avec celle d'aujourd'hui, Ex6TenZ a accumulé un palmarès impressionnant. Aussi impressionnant que les équipes pour lesquelles il a eu le privilège de jouer : Epsilon Esports, VeryGames, Titans, G2 Esports et Team LDLC. Toutes ces équipes sont les pères fondateurs d'un circuit compétitif qui est devenu l'une des ligues les plus impressionnantes et les mieux installées du monde de l'esport.


© VakarM

Si Ex6TenZ est en bonne place dans le classement, pourtant sans avoir remporté une grosse cagnotte, c'est la durée de son succès sur le circuit qui lui confère cette belle cinquième place dans la liste.

4. Klaivert "Teeqzy" Dervishi - $186 171

Un autre nom qui semblera familier aux fans de Fortnite. Après être devenu célèbre sur l’ancêtre des battle royale H1Z1, le Belge Teeqzy a choisi Fortnite. Un choix que beaucoup de joueurs ont fait à cette époque. 

Étrangement, c'est dans les premiers mois de sa carrière que Teeqzy récolte la majorité de ses cash-prizes. Il a peut-être gagné la majeure partie de sa cagnotte totale lors d'événements en ligne, mais le joueur est tout sauf un onliner (un joueur qui ne se produit que dans des tournois en ligne, ndlr). Il l'a prouvé à la Gamers Assembly 2018, l'une des plus grands LANS françaises, et à la Dreamhack Valencia avec une deuxième et une première place avec son équipe, ainsi qu'une bonne performance aux Summer & Fall Skirmish Series la même année.

Teeqzy mettra un terme à sa carrière professionnelle dans le courant de l'année 2019 et se tournera vers une carrière de streamer et de créateur de contenu. Sa chaîne sur Youtube compte 1,7 million d'abonnés.


3. Adil "ScreaM" Benrlitom - $320 879

Nous ouvrons le top 3 de ce classement, et qui de mieux pour le faire que Adil "ScreaM" Benrlitom, la Headshot Machine., un joueur reconnu par tous ses pairs. Il fait ses débuts vers 2010 et se fait directement remarquer sur la scène compétitive. En 2010 et 2011, ScreaM frappe fort et remporte plusieurs titres. Un prélude à l'une des histoires les plus réussies de la scène francophone et internationale.

Le Bruxellois connaît ses plus grands succès sous les couleurs de VeryGames. Avec d'autres joueurs légendaires tels que les Français Shox, KennyS et NBK, ils ont formé l'équipe francophone la plus dominante de l'époque. Il a également joué aux côtés d'un certain Ex6TenZ avant d'être recruté par G2 Esports. Avec lui, il  remporte la première saison de l'Esports Championship Series et se classe deuxième lors de la troisième saison de l'ESL Pro League.


Mais sa carrière ne s'est pas arrêtée à CS:GO. Quelques mois après la sortie de VALORANT, le Belge se lance un nouveau défi: entamer une transition sur le FPS de Riot Games. Avec Prodigy, l'une des meilleures équipes d'Europe, il remporte plusieurs tournois pendant la bêta. En juin 2020, il passe chez fish123 en tant que remplaçant, quelques semaines avant que le roster ne soit racheté par Team Liquid. C'est là qu'il est rejoint par son petit frère Nivera, avec lequel il atteint les demi-finales du VALORANT Champions en 2021.

2. Gabriël "Bwipo" Rau - $330 853

Bwipo est le seul joueur de League of Legends dans ce top 10, mais brille à la deuxième place. Il a commencé son ascension dans le Benelux en 2013 avec des passages chez mCon esports et Sector One. En janvier 2018, le Belge a pu rivaliser avec les plus grands joueurs lorsqu'il a été acquis par le mythique club Fnatic.

Bien qu'il ait d'abord joué en tant que remplaçant, Bwipo a rapidement, grâce à la méta du jeu à l’époque, gagné sa place en tant que titulaire, tantôt en botlane, tantôt en top lane. Sa première saison dans le roster a été un succès, avec un double titre lors des splits d'été et de printemps, et aussi une place en finale des Worlds 2019 contre les Chinois d'Infinity Gaming. Après deux saisons, l'enfant prodige s’envole vers l’Amérique du Nord. Il y est recruté par Team Liquid à la veille du Spring Split 2022, avec laquelle il s’est incliné lors de la grande finale du segment.

 

Bwipo est toujours le Belge qui compte le plus titré sur le MOBA de Riot Games.

1. Stephan "Suezhoo" Van Hemelrijck - $341 250

C’est avec un énième joueur Fortnite que l’on clôture ce TOP 10. Et cette fois, le joueur ne doit pas son classement à une longue carrière. Le jeune Belge s'affiche en première place grâce à… une seule compétition.


Pendant la World Cup 2019, il se qualifie dans la catégorie réservée au "mode créatif" et termine en première position Avec trois autres joueurs, il remporte donc un quart de la cagnotte d'un montant impressionnant de 1 345 000,00 $. Une performance courte mais très puissante, qui lui permet de se couronner comme le numéro un de ce classement.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top