Cannes : voici les prix récoltés par les Belges

Cinéma | Cette 75e édition du Festival de Cannes n'a pas octroyé de Palme d'or à un Belge. Mais avec un total de cinq prix cinématographiques, dont trois dans la compétition officielle, le monde du cinéma belge a fait particulièrement bonne figure. Pour la première fois, un film flamand a remporté le Grand Prix du festival. Et le prix spécial de cette édition a été attribué à "Tori et Lokita" des frères Dardenne.

De Proximus

Partager cet article

Un parfum de Belgitude

La cérémonie de samedi soir a mis beaucoup de Belges à l'honneur. Close de Lukas Dhont a reçu le Grand Prix, De acht bergen (Les Huits Montagnes) de Felix van Groeningen et Charlotte Vandermeersch est reparti avec le Prix du Jury et Tori et Lokita des frères Dardenne a reçu le Prix spécial de cette 75ème édition. 

Auparavant, la Caméra d'Or avait été attribuée à War Pony de la société de production belge Caviar, produit par le lauréat belge de l'Oscar Bert Hamelinck. Dalva, le premier long métrage de la cinéaste belge Emmanuelle Nicot, a été choisi par l'association des critiques de cinéma internationaux comme meilleur film de deux sous-sections importantes à Cannes. Et le film français Les Pires, avec l'acteur flamand Johan Heldenbergh dans l'un des rôles principaux, a remporté le prix Un certain regard vendredi.

Ex-aequo

Le jury de Cannes n'a pas pu départager les ralisateurs pour le Grand Prix. Lukas Dhont a été récompensé avec la Française Claire Denis pour, respectivement, Close et Stars at noon. Le film de Dhont est la suite de Girl, qui avait déjà rencontré un succès certain. Son long métrage raconte l'histoire de deux amis d'enfance dont l'étroite amitié menace soudainement de se briser. Un film empreint de tendresse et de vulnérabilité. 

Le réalisateur de 31 ans n'a pas l'air déçu d'avoir manqué la Palme d'or. "Je n'en veux pas à Ruben Östlund, que j'admire beaucoup. Pouvoir boire un verre de champagne avec lui, c'est génial", explique-t-il dans une interview accordée à De Standaard. Il n'a pas hésité à partager le prix avec Denis, qu'il admire énormément. "Que je puisse me tenir à côté d'elle sur le podium est un immense honneur. Pendant un instant, j'ai été hissé à la hauteur de Claire Denis", a-t-il ajouté.

Le prix du jury a également donné lieu à un ex-aequo. Les Belges Felix Van Groeningen et Charlotte Vandermeersch ont partagé le prix pour Les Huit Montagnes avec Jerzy Skolimowski. "Nous voulons remercier le festival d'avoir donné une si grande scène à notre film. Et aussi les membres du jury. Wow ! Le prix du jury est très bien ! Merci beaucoup", a déclaré Vandermeersch sur la scène du festival.

Un honneur pour les Dardenne

En décernant le prix spécial du Festival de Cannes, le jury a donné sa préférence au film Tori et Lokita. Cette épopée captivante sur une vie pleine d'illégalités a été réalisée par les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne. Elle suit deux jeunes réfugiés africains, l'adolescent Lokita et le garçon Tori, qui se retrouvent en Belgique. Le prix spécial a été créé spécialement pour les Belges.

Les frères Dardenne n'en sont pas à leur coup d'essai à Cannes. Ils ont déjà récolté un palmarès impressionnant au célèbre festival du film. Cela fait plus de vingt ans qu'ils collectionnent les honneurs. Ils ont remporté la Palme d'or et le prix de la meilleure actrice (Emilie Dequenne) pour Rosetta en 1999, le prix du meilleur acteur (Olivier Gourmet) pour Le Fils (2002), la Palme d'or pour L'Enfant (2005), le prix du meilleur scénario pour Le Silence de Lorna (2008), le Grand Prix pour Le Gamin au vélo (2011) et, enfin, le prix du meilleur réalisateur pour Le Jeune Ahmed (2019).

Palme d'or pour la Suède

La Palme d'or, traditionnellement la plus haute récompense à Cannes, a été décernée samedi soir au Suédois Ruben Östlund pour son film Triangle de la tristesse. Cette comédie noire parle d'un bateau de croisière qui s'échoue, avec Harris Dickinson, Charlbi Dean et Woody Harrelson. Les riches qui sont à bord doivent alors reconstruire leur vie sur une île déserte. Le film a été très bien accueilli à Cannes et a reçu une standing ovation de huit minutes.

Le long métrage a également choqué le jury, a confié son président, Vincent Lindon. "Lorsque nous avons commencé à travailler sur ce film, nous n'avions qu'un seul objectif : essayer de faire un film qui suscite l'intérêt du public et le fait réfléchir en le provoquant", a expliqué le Suédois après avoir été déclaré vainqueur. Ce bijou du cinéma propose une critique sans concession du capitalisme et de ses excès. Selon certains commentateurs, le réalisateur suédois a été très loin, proposant "la scène de vomi la plus longue et la plus dégoûtante depuis ""Le sens de la vie" des Monty Python". La prestation de l'actrice philippine Dolly de Leon a aussi fait parler d'elle. Des magazines de premier plan comme Variety font l'éloge de la transformation surprenante qu'elle subit dans le film.

Proximus a diffusé en exclusivité le pre-show, la cérémonie de clôture du Festival de Cannes et l'after-show ce samedi sur la chaîne Pickx+ (canal 13). Vous habitez à Bruxelles et disposez d'une option TV néerlandophone Proximus ? Vous trouverez alors Pickx+ sur le canal 263 ! Vous ne l'avez pas vu ? Pas d'inquiétude, avec TV Replay vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard et via le site ou l'application jusqu'à 7 jours plus tard quand vous le souhaitez. Découvrez la gamme complète de Pickx+ via l'option Pickx TV de Proximus 'Pickx All Stars' !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top