'I3P', la nouvelle série policière avec Marc Lavoine qui débarque sur la RTBF

Séries |

Dès ce dimanche 29 mai, la RTBF diffuse ‘I3P’, une nouvelle série policière portée par Marc Lavoine. Proximus Pickx vous la présente et revient pour vous sur les séries dans lesquelles Marc Lavoine a joué précédemment.

De Proximus

Partager cet article

À partir de ce dimanche 29 mai, la RTBF diffuse ‘I3P’, une nouvelle série policière inédite portée par Marc Lavoine. Dans cette fiction comportant six épisodes, le chanteur retrouve Barbara Schulz, sa partenaire dans le film ‘Celle que j’aime’. Proximus Pickx vous dit tout sur ce polar psychologique tourné à Paris ainsi que sur les autres séries dans lesquelles Marc Lavoine a joué auparavant.

Au cœur de la série, l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police

Ecrite et réalisée par Jean-Christophe Grangé, cette nouvelle série policière aux personnages typés et au casting prestigieux possède de nombreux atouts. Mais c’est surtout par son univers singulier qu’elle se démarque puisqu'elle prend vie dans l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de Paris. Là sont conduits ceux qui souffrent d’amnésie, ceux qui ont des visions ou encore ceux qui montrent des signes de délire dans la rue. Adresse discrète, l'I3P a pour patron le professeur Mathias Bernardt (Marc Lavoine), un psychiatre à qui revient la décision, selon les cas, de laisser les patients retourner à leur vie normale, de les hospitaliser ou encore de les remettre à la police. Ne pouvant les garder plus de 24 heures, Bernardt, épaulé de ses collègues Sophie Tran (Claire Tran), Julien Sarment (Mikaël Chirinian) et le jeune interne Samy Jendoubi (Walid Ben Mabrouk), essaye toujours de privilégier l’humain au traitement coercitif. Chaque épisode s'ouvre sur l’accueil d’une personne en crise amenée en urgence à l’I3P. Bernardt et son équipe mènent alors leur enquête, en dépit de l’opposition systématique de la commissaire Nathalie Fontaine (Barbara Schulz), qui préfère qu’on n’ajoute pas de dossiers supplémentaires à sa pile déjà haute. Une course contre la montre s’engage alors pour ces psychiatres qui n’ont qu’un seul objectif : résoudre l’énigme de la vie de chacun de leurs patients.

Pas une première pour Marc Lavoine

Interprète principal de cette nouvelle série, le chanteur, parolier et comédien Marc Lavoine est, sans conteste, un artiste aux multiples facettes. Acteur accompli au cinéma, le juré de ‘The Voice France’, tourne également régulièrement pour le petit écran. Dès l'âge de 16 ans, hésitant entre la musique et le métier d’acteur, Marc Lavoine décide de passer des castings afin de tenter de décrocher des petits rôles. En 1981, il apparaît ainsi dans la série ‘Pause café’ avec Véronique Jannot. Après ce premier rôle à la télévision viendront d'autres. Ainsi, entre 2013 et 2014, l’auteur d'‘Elle a les yeux revolver’ incarne le commissaire Louis Daniel dans les deux premières saisons de ‘Crossing Lines’. Aux côtés de Donald Sutherland, il incarne l’un des personnages principaux de cette série policière qui met en scène une équipe spécialisée dans les délits spéciaux. Plus récemment, Marc Lavoine s’est illustré dans ‘Kepler(s)’. Dans cette série diffusée en 2019, il interprète un commandant de police atteint de troubles dissociatifs du comportement, qui doit mener une enquête sur une disparition inquiétante. Le chanteur est donc un habitué des séries policières et c’est encore dans cet exercice qu’on le retrouve ce dimanche dans ‘I3P’.

Si vous êtes intéressé par ces chanteurs qui sont devenus acteurs ou inversement, n’hésitez pas à découvrir ces artistes qui ont brillé au cinéma et en musique.

Regardez ‘I3P’ dès ce dimanche 29 mai à 20h50 sur la RTBF, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top