Carlos Alcaraz sauve une balle de match et s'impose en 5 sets

Sports | Mal embarqué, l'Espagnol Carlos Alcaraz, sixième joueur mondial et tête de série N.6, est venu à bout de son compatriote Albert Ramos-Vinolas (ATP 44), mercredi, au deuxième tour de Roland-Garros. La sensation espagnole de ce début de saison, 19 ans, l'a emporté en cinq sets, 6-1, 6-7 (7/9), 5-7, 7-6 (7/2), 6-4 après 4 heures et 34 minutes de jeu.

De Belga

Partager cet article

Dominateur du premier set (6-1), expédié en 26 minutes, Alcaraz, l'un des favoris pour la victoire finale, subissait ensuite le retour de son compatriote, qui renversait la situation 6-7 (7/9), 5-7. A 4-5 dans le quatrième set, Ramos-Vinolas héritait d'une balle de match sur son service, qu'il ne pouvait concrétiser. Dans un 12e jeu particulièrement intense, Alcaraz, qui menait 6-5, manquait trois balles de set sur le service de son adversaire. Ce set se poursuivait au jeu décisif, où Alcaraz émergeait (7/2) pour arracher un cinquième set.

La manche décisif semblait tourner à l'avantage de Ramos-Vinolas, qui s'envolait à 0-3. Encore une fois, le jeune lauréat des Masters 1000 de Miami et de Madrid, trouvait les ressources pour réagir. Il prenait deux fois le service de son compatriote pour mener 4-3. Ramos-Vinolas débreakait aussitôt. Mais un nouveau break dans le jeu suivant permettait à Alcaraz de servir pour le match. Il concluait la partie sur un jeu blanc (6-4) et avançait au troisième tour, où il rencontrera l'Américain Sebastian Korda (ATP 30/N.27) ou le Français Richard Gasquet (ATP 70).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top