Absente sur blessure en 2017, Justine Vanhaevermaet est impatiente de disputer l'Euro

Red Flames | Justine Vanhaervermaet avait manqué l'Euro féminin 2017 de football en raison d'une blessure au genou encourue quelques mois avant la compétition. "Je suis impatiente de jouer l'Euro cette année, ce sera un des points culminants de ma carrière", a confié la joueuse de Reading mercredi à Tubize.

De Belga

Partager cet article

Un tournoi d'autant plus important pour elle que Vanhaevermaet évolue depuis cette saison à Reading. "Je suis très excitée que ce soit en Angleterre car je joue là. Cela donnera une dimension supplémentaire à cet Euro. Il sera suivi par beaucoup de monde, c'est un vrai pays de football. Cela donnera quelque chose en plus au tournoi, ce sera bien."

La milieu de terrain a "beaucoup aimé" sa première année en Angleterre. "C'est très professionnel, le championnat est très bon. Je suis très satisfaite et me suis beaucoup améliorée".

Vanhaevermaet se dit "très enthousiaste" au moment d'aborder la préparation de l'Euro. Actuellement, la présélection comprend 33 joueuses, qui arrivent à Tubize par groupes, en fonction de leur fin de saison, depuis une semaine. Le sélectionneur Ives Serneels annoncera sa liste de 23 le 20 juin. "Je pense avoir une bonne chance d'être dans la sélection, j'ai prouvé ma valeur et ce que je peux apporter à l'équipe", indique Vanhaevermaet.

A l'Euro, les Red Flames affronteront, dans l'ordre, l'Islande, la France et l'Italie au premier tour. "Notre objectif est de faire mieux qu'en 2017 et donc passer la phase de groupes", indique la joueuse de 30 ans. "L'Italie a beaucoup progressé, mais nous aussi. Ce sera équilibré, contre l'Islande aussi. Elles ont plus de joueuses d'expérience, de joueuse pro, mais nous jouons ensemble depuis longtemps. C'est un avantage pour nous."

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top