Andreas Wieland, nouveau T1 du Beerschot, veut déployer un jeu direct et un pressing haut

D1B Pro League | Nommé T1 du Beerschot lundi soir, l'Autrichien Andreas Wieland a été présenté à la presse dès mardi. Le technicien de 38 ans a l'ambition de faire remonter le club anversois dans l'élite du football belge. Pour y parvenir, il mise sur un jeu direct et un pressing haut.

De Belga

Partager cet article

Actif cette saison dans le club autrichien du LASK, où il a été remercié début mai, Wieland a paraphé un contrat de deux ans au Kiel. S'il ne possède aucune expérience en Belgique, il dit avoir étudié les compétitions ces dernières semaines. "J'ai désormais une bonne image du championnat, de la concurrence et des joueurs qui sont sous contrat au club."

Wieland estime que le Beerschot mérite de rapidement retrouver la première division. "C'est à nous de trouver le style de jeu et le niveau pour mener à bien cette mission. Nous devons retrouver de la stabilité dans l'équipe et lors des matches."

Tactiquement, l'Autrichien mise sur un jeu "proactif, intense et un pressing haut" afin de "récupérer le ballon pour rapidement se projeter vers le but".

Le reste du staff technique de Wieland n'est pas encore défini. L'entraîneur estime aussi que des "transferts seront nécessaires" pour pallier les départs.

La direction anversoise a assuré être "convaincue" du profil de l'Autrichien, bien qu'inconnu du public belge. "Nous avons pris notre temps ces dernières semaines pour analyser les choses et définir le profil de ce qui devait être notre futur entraîneur. Le processus a été long et structuré, nous sommes heureux d'avoir trouvé quelqu'un qui correspondait à nos critères", a déclaré Frédéric Van den Steen, directeur général.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top