José Mourinho reste sur ses gardes: "Feyenoord n'est pas en finale pour rien"

UEFA Conference League | José Mourinho dirigera l'AS Rome mercredi soir, pour la finale de la Conference League contre Feyenoord. Les Romains sont favoris, mais le coach portugais ne veut pas sous-estimer l'adversaire. "Nous prenons Feyenoord très au sérieux. Ils ne sont pas en finale pour rien", a-t-il ainsi déclaré en conférence de presse.

De Belga

Partager cet article

Il y a cinq ans, Mourinho avait déjà fait tomber une équipe néerlandaise en finale de Coupe d'Europe. Manchester United avait alors battu l'Ajax en finale d'Europa League. Mais il ne prétend pas pour autant dominer le style néerlandais créatif et offensif qui contraste plutôt avec sa philosophie. "Je pense que l'Ajax a remporté de nombreuses finales, et Feyenoord a également remporté la Coupe de l'UEFA", s'est remémoré le 'Special One'. "Nous les prenons très au sérieux. Ils ne sont pas en finale pour rien. Je suis très concentré, comme pour chaque finale."

La Roma s'est également déchargée d'une certaine pression en remportant la victoire au Torino lors de la dernière journée de championnat, s'assurant ainsi d'une place en phase de poules de l'Europa League la saison prochaine. "Notre but pour cette saison est déjà atteint", a expliqué Mourinho. "Cela a enlevé beaucoup de stress, mais nous voulons aussi battre Feyenoord, maintenant. Une finale reste une finale."

Face à une tribune riche en journalistes néerlandais, José Mourinho ne s'est pas privé de se plaindre de l'accueil qui avait été réservé à son équipe lors d'un déplacement à Vitesse, plus tôt dans la saison. "En Albanie, j'ai été reçu très chaleureusement. Beaucoup mieux que contre Vitesse, où nous avons dû attendre deux heures à l'aéroport d'Eindhoven. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais nous avions l'air de criminels", a-t-il conclu.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top