Felice Mazzu récompensé après la "plus belle saison" de sa carrière

Jupiler Pro League | Felice Mazzu a survolé l'élection de l'Entraîneur de l'année dans le championnat de Belgique de football. Le T1 de l'Union Saint-Gilloise a obtenu 286 votes, soit... 261 de plus que le deuxième, Edward Still (Charleroi), qui en récoltés 25. "C'est la plus belle saison de ma carrière", a confié Mazzu en interview après avoir reçu son trophée, lundi, à Schaerbeek.

De Belga

Partager cet article

"Je pense qu'il faut être précis, cohérent et correct, quand vous êtes premiers pendant sept mois et que vous jouez le titre de la division 1 belge alors que vous ne l'avez jamais fait auparavant, c'est la plus belle saison de votre carrière", a résumé Mazzu.

"Il y a deux ans, ma situation n'était pas simple", a expliqué Mazzu, qui a rebondi à l'Union après avoir été viré à Genk. "Ce qui est marrant, c'est que je reçois le prix d'une personne de Genk (Pierre Denier, ndlr). Est-ce un signe ? Mais c'est bien, c'est mérité par rapport au travail du groupe, du club et de la direction. Malheureusement, ce sont des prix individuels, cela aurait pu être des prix collectifs. Je suis très fier pour tout le groupe."

"J'essaie de rester celui que je suis", a poursuivi Mazzu, interrogé sur ses forces. "A savoir naturel et proche de mes joueurs, c'est quelque chose d'important, et j'essaie d'avoir beaucoup de respect."

Mazzu est décrit comme "un papa" par ses joueurs. "Un papa est là pour aimer ses enfants, il est pour leur permettre de grandir et de réussir leur vie. S'ils disent ça, ça me fait énormément plaisir ça veut dire que j'ai participé à leur développement", a souri l'Entraîneur de l'année.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top