Goffin compte sur son "ascendant psychologique" pour battre le Tchèque Lehecka

Sports | David Goffin (ATP 48) sera le dernier représentant du contingent belge à faire son entrée en lice à Roland-Garros, ce mardi. Le Liégeois, 31 ans, qui participe pour la onzième fois aux Internationaux de France, retrouvera sur le Court N.11 le Tchèque Jiri Lehecka (ATP 77), 20 ans, qu'il a battu au premier tour du tournoi ATP Masters 1000 de Monte-Carlo, le mois dernier.

De Belga

Partager cet article

"Lehecka, je l'ai joué il n'y a pas longtemps, à Monte-Carlo", a-t-il expliqué. "Cela s'était bien passé (NdlR : il s'était imposé 6-4, 6-3). J'arrivais en confiance, après ma victoire à Marrakech. J'aurai donc peut-être, un petit ascendant psychologique sur lui. Après, cela reste un premier tour d'un Grand Chelem, avec des différences en ce qui concerne la pression et la motivation. Il est capable de jouer à un très bon niveau, et il a de grosses frappes. Il faudra tâcher de le contrer intelligemment, comme j'ai réussi à le faire à Monaco."

Requinqué après son titre conquis sur la terre battue de Marrakech, début avril, après une période très compliquée, David Goffin espère pouvoir confirmer ses bonnes dispositions à Paris, où son meilleur résultat reste une accession en quart de finale, en 2016, contre l'Autrichien Dominic Thiem.

"Roland-Garros est un rendez-vous important pour beaucoup de monde", a-t-il poursuivi. "J'ai moi aussi des attentes, mais je ne veux pas me mettre trop de pression. Je me sens bien, les entraînements étaient bons. J'espère jouer mon meilleur tennis et encore vivre de belles émotions."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top