Coupe du monde de kayak sprint - Artuur Peters 5e et Bram Sikkens 6e en finale A du K1 à Racice

Info | Artuur Peters, en K1 sur 1.000 m, et Bram Sikkens, en K1 sur 500 m, ont terminé respectivement 5e et 6e de la finale A de leur catégorie à la manche d'ouverture de la Coupe du Monde de kayak sprint, samedi à Racice, en République tchèque.

De Belga

Partager cet article

Peters, 10e des Jeux Olympiques de Tokyo sur cette distance du kilomètre, n'a jamais pu inquiéter le champion du monde portugais Fernando Pimenta, vainqueur en 3:24.44 devant l'Australien Thomas Green et l'Allemand Jacob Schopf. En 3:27.49, le Limbourgeois est resté à 7 centièmes du 4e, l'Italien Samuele Burgo.

Comme lui, Sikkens est toujours resté dans la seconde partie des concurrents dans la finale A du 500 m. Sixième à mi-distance, il a conservé cette place à l'arrivée, en 1:40.71. La victoire est revenue en 1:39.02 à l'Allemand Jakob Thordsen, devant le Danois Magnus Sibbersen et l'Espagnol Marcus Walz.

Le Malinois et le Limbourgeois, associés en K2 sur 1000 m, n'ont par contre pas réussi à passer le cap des séries samedi, terminant 6e de leur série éliminatoire.

De son côté, le K4 féminin, formé par Lize Broekx, Hermien Peters, Camille Dewaele et Amber Van Broekhoven, a terminé 5e de la finale B, soit une 14e place finale pour leur première expérience internationale.

Le duo olympique Broekx-Peters, reformé en K2 sur 500 m, s'est ensuite d'abord qualifié pour les demi-finales en prenant la 2e place de sa série, avant de se hisser dans la finale A de dimanche en prenant la 3e place de la 1ère demie. Outre celle-ci, les deux Peters et Broekx termineront leur weekend dimanche par la finale du K1 sur 5.000 m.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top