La méthode Pintus, le secret du succès du Real Madrid

UEFA Champions League | Outre le génie de Karim Benzema, les arrêts de Thibaut Courtois ou la science tactique de Carlo Ancelotti, un autre paramètre explique l’excellente saison du Real Madrid. Le travail du préparateur physique Antonio Pintus, dont les résultats parlent pour lui, est l’une des principales clés du succès des Merengues cette année.

De Proximus

Partager cet article

Il y a des signes qui ne trompent pas. Pour célébrer la remontée mémorable du Real contre Manchester City en demi-finale de la Ligue des champions il y a trois semaines, Luka Modric avait embrassé le crâne d’Antonio Pintus, le préparateur physique italien des Madrilènes. Le milieu de terrain croate, qui respire la forme à 36 ans, rendait ainsi hommage à celui qui, avec Carlo Ancelotti, a élaboré un plan pour rendre les Merengues particulièrement résistants physiquement.

Et force est de constater que ce plan a porté ses fruits jusqu’ici, puisque les Madrilènes ont déjà remporté la Liga et la Supercoupe d'Espagne et qu’ils affronteront Liverpool en finale de la Ligue des champions. Alors que leur infirmerie était presque constamment remplie la saison dernière, les Madrilènes se blessent aussi beaucoup moins depuis le retour de Pintus.

Le Sergent de fer

Retour, car ce dernier connaît en effet bien le Real, puisqu’il y avait déjà officié entre 2016 et 2019 dans le staff de Zinédine Zidane. À l’été dernier, l’Italien, qui avait ensuite posé ses valises à l’Inter, a fait son retour à la Maison Blanche afin de pallier les problèmes de blessures musculaires à répétition au sein de l’effectif.

En Espagne, Antonio Pintus a gagné le surnom de Sergent de fer. Si les détails de sa méthode restent secrets, on dit de lui qu’il se montre assez sévère avec ses joueurs, sans cependant jamais trop leur en demander. La charge de travail est calculée au millimètre près afin d'éviter le surentraînement et prévenir les blessures. Non seulement ses équipes se blessent très peu, mais elles disposent aussi d’une endurance impressionnante, ce qui leur permet de maintenir un rythme élevé jusqu'à la fin du temps réglementaire et lors d’éventuelles prolongations.

En parallèle à son travail au Real, Pintus étudie et publie également des recherches scientifiques sur la médecine sportive. À l'intersection de l'entraînement traditionnel, des progrès de la science et de la technologie du sport, l'Italien trouve des moyens d'innover. Malgré son âge (59 ans), il continue de s'améliorer et a même obtenu un diplôme de physiothérapeute en Espagne.

Une huitième finale

Les données des matchs contre Manchester City, le Paris Saint-Germain et Chelsea montrent que la réponse physique des Merengues dans les efforts à haute intensité est souvent meilleure que celle de leurs adversaires. Ce fut l'un des facteurs déterminants, parmi d’autres bien sûr, de la qualification des Espagnols en finale.

Liverpool est donc prévenu. Samedi, les joueurs d’Ancelotti seront à nouveau au taquet physiquement, et le combat s’annonce disputé sur ce plan avec les hommes de Jürgen Klopp. Pour Pintus, ce sera déjà la… huitième finale de la Ligue des champions en tant que préparateur, après celles vécues avec la Juventus en 1996, 1997, 1998, Monaco en 2004 et le Real en 2016, 2017 et 2018.

Suivez la finale de la Ligue des Champions entre Liverpool FC et le Real Madrid ce samedi 28 mai dès 20h15 sur Pickx+ Sports 1, disponible dans l'option Proximus TV Pickx Sports.

Lors des retransmissions en direct de l'UEFA Champions League et du football belge, Proximus propose un mode "interactif" dans l'application Pickx (Android et iOS) et sur le site proximuspickx.be. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrirez les formations des équipes, les statistiques des matchs et le niveau de forme des deux équipes. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre les meilleures actions du match instantanément, quand vous le souhaitez ! Vivez le football comme jamais auparavant et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top