Pour leur reprise, les kayakistes belges se testeront en K4 féminin à Racice

Sports | La première manche de Coupe du monde de kayak sprint, de vendredi à dimanche à Racice, en République tchèque, sera la première compétition internationale, hors JO, à de nouveau enregistrer la participation des cinq continents depuis le début de la pandémie.

De Belga

Partager cet article

Parmi les 50 pays représentés sur cette première étape, la Belgique a envoyé six athlètes en Tchéquie. Outre Artuur Peters et Bram Sikkens, qui combineront K1 et K2 comme à leurs habitudes, la nouveauté de la sélection réside dans l'essai d'un K4 féminin. Celui-ci sera composé des deux olympiennes Lize Broekx et Hermien Peters, associées à Camille Dewaele et Amber Van Broekhoven. Les deux Limbourgeoises s'étaient classées 9e en K2 à Tokyo et Peters 6e de la finale A du K1, chaque fois sur 500 m.

Dans la 2e série vendredi matin, le quatuor belge sera opposé aux Pays-Bas, à l'Allemagne, au Danemark, au Canada, à l'Espagne, et aux Etats-Unis. Bram Sikkens participera vendredi aussi aux séries du K1 500 m, tandis qu'Artuur Peters tentera de se qualifier pour les demi-finales du K1 1000 m.

Samedi, le duo Broekx-Peters reformera son K2 des dernières saisons sur 500 m, tout comme Sikkens et Peters chez les messieurs.

Dimanche, les deux Peters et Broekx clôtureront leur week-end par la finale du K1 sur 5.000 m.

La 2e étape de Coupe du monde de kayak sprint suivra directement au calendrier, du 26 au 29 mai, à Poznan, en Pologne.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top