One day, one goal : la volée d’Idriss Saadi enfonce le Standard dans la crise

Jupiler Pro League | Le 4 février 2017, l’attaquant de Courtrai Idriss Saadi enterrait quasi définitivement les derniers espoirs de qualification pour les play-offs 1 du Standard avec une reprise de volée venue d’ailleurs. Fait rarissime à Sclessin, le but du Franco-Algérien fut même applaudi par le public des Rouches…

De Proximus

Partager cet article

En début d’année 2017, le Standard est en crise après une série de mauvais résultats. Neuvièmes, les Rouches sont largués en championnat et n’ont plus qu’une mince chance de se qualifier pour les play-offs 1 au moment de recevoir Courtrai pour le compte de la 25e journée de Jupiler Pro League. Pour continuer à croire au top 6 et éviter de disputer les play-offs 2 pour la deuxième année consécutive, les Liégeois doivent gagner à tout prix à domicile contre les Kerels.

Mais à Sclessin, les joueurs d'Aleksandar Jankovic allaient subir la loi de la force offensive courtraisienne et plus particulièrement du duo formé par Teddy Chevalier et Idriss Saadi. Malgré un début de match plutôt à l’avantage d’un Standard entreprenant, les Courtraisiens ouvrent le score peu avant la demi-heure grâce au premier cité. En fin de première période, les Rouches passent tout près de l'égalisation, mais le score ne bougera pas jusqu’au retour des vestiaires.

Les applaudissements de Sclessin

Les Liégeois reprennent le match avec de bonnes intentions mais sans jamais parvenir à inquiéter le portier adverse. Courtrai, bien en place et concentré, double alors la mise sur une reconversion offensive conclue par Idriss Saadi. À un quart d’heure du terme, alors que le Standard était toujours aussi brouillon offensivement, l’international algérien met les Rouches K.O.

À la réception d’un centre mal dégagé par Ishak Belfodil, l’attaquant courtraisien y va de son deuxième but pour sceller le score à 0-3 en envoyant une magnifique reprise de volée du pied gauche contre laquelle Jean-François Gillet ne peut rien. Dans un mélange de frustration et d’admiration pour le but de Saadi, une partie du public de Sclessin applaudit le geste et se retourne définitivement contre son équipe.

Sa meilleure saison

La rencontre se poursuit alors sous les huées des supporters liégeois à l'encontre de leur équipe, incapable de porter le danger devant la cage adverse. Victimes du “Taureau” Saadi, comme il est surnommé en raison de ses qualités physiques et son instinct de buteur, les Standarmen ne verront jamais les play-offs 1 cette saison-là, stagnant à la 9e place jusqu’à l’issue de la phase classique.

De son côté, Saadi, qui était prêté à Courtrai par Cardiff City, réalisa chez nous la meilleure saison de sa carrière d’un point de vue comptable. Il bouclera l’exercice 2016-2017 avec 16 buts au compteur avant de s’en aller pour Strasbourg. Mais le joueur formé à Saint-Étienne ne s’imposera jamais réellement en Ligue 1. Après une pige au Cercle de Bruges, l’attaquant de 30 ans est aujourd’hui actif à Bastia, en Ligue 2.

Fan de notre série ? Découvrez également le superbe solo de José Izquierdo contre Courtrai.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top