Van der Poel, 2e de la 10e étape du Giro: "Je pensais que le sprint serait un peu plus technique"

Cyclisme | Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) n'a pas décroché une deuxième victoire d'étape dans le Giro. Mardi, le Néerlandais a terminé deuxième derrière l'Erythréen Biniam Girmay.

De Belga

Partager cet article

"J'ai été un peu court après une course difficile", a admis Van der Poel. "L'écart est important puisqu'il y a un vélo de différence. Bini était plus fort. Je savais déjà depuis Gent-Wevelgem qu'il possédait un solide sprint et il l'a encore montré cette fois. C'est vraiment un super coureur avec un excellent sprint. Il est parti de loin et ne s'est pas arrêté. Pendant un moment, j'ai eu l'impression que j'allais le dépasser, mais il a accéléré et m'a éliminé. Quand on voit l'écart entre nous deux et les autres, on peut en déduire que c'était vraiment rapide."

Van der Poel, qui a dû changer de vélo à 55km de l'arrivée suite à un problème technique, a comblé un écart d'une minute. "Le bas de nylon dans lequel nous mettons notre glace était tombé de mon maillot et a fini sur le dérailleur, qui a été endommagé au point de m"obliger à changer de vélo. J'ai dû chasser fort pour revenir, mais ça s'est arrangé rapidement, mais je ne sais pas si cela a fait la différence à la fin. Je crois quand même que l'attaque finale m'a cassé Je pensais que le sprint serait un peu plus technique et que j'aurais pu faire la différence, mais ça n'a pas été le cas", a conclu le Néerlandais.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top