Cinq Belges iront aux Mondiaux de natation à Budapest

Sports | Cinq Belges, trois chez les dames et deux chez les messieurs, ont été sélectionnés pour disputer les Mondiaux de natation en grand bassin (50m) à Budapest (18 juin-3 juillet), a annoncé la Fédération belge de natation (FRBN) mardi.

De Belga

Partager cet article

Dans les épreuves en grand bassin, Valentine Dumont (NOC) disputera le 100m, le 200m et le 400m libre. Florine Gaspard (CNB) s'alignera sur 50m brasse et 100m brasse. Elle sera rejointe par Fleur Vermeiren (BRABO) sur 50m brasse. Louis Croenen (SHARK) sera engagé sur 100m et 200m papillon. Logan Vanhuys (DM) nagera, lui, le 10 km en eau libre.

Onze nageurs belges et deux relais avaient participé à la dernière édition, en 2019 à Gwangju (Corée du Sud). Fanny Lecluyse, qui a mis un terme à sa carrière fin 2021, avait obtenu le meilleur résultat de la délégation avec une septième place en finale du 200m brasse. Dumont, Vermeiren, Croenen et Vanhuys étaient déjà de la partie, alors que Gaspard disputera ses premiers Mondiaux en grand bassin.

Les 19e Championnats du monde de natation devaient se tenir à Fukuoka, au Japon, en 2021, mais la compétition avait été décalée d'un an à la suite du report des Jeux Olympiques de Tokyo de 2020 à 2021. En début d'année, la situation sanitaire au Japon avait poussé les organisateurs à repousser à nouveau d'un an ces Mondiaux. Afin de ne pas avoir quatre ans entre deux éditions, la fédération internationale (FINA) a tenu à organiser des championnats en 2022, à Budapest, qui avait déjà accueilli l'événement en 2017.

Les épreuves en grand bassin se disputeront du 18 au 25 juin, celle en eau libre du 26 au 30 juin.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top