"Ça fait mal de perdre", concède Antetokounmpo après l'élimination des Bucks

Basket | "Ca fait mal de perdre, mais j'espère que cela va nous motiver", a réagi la superstar grecque Giannis Antetokounmpo, après l'élimination de Milwaukee, champion en titre, en demi-finale de conférence Est, battu au septième match par Boston, dimanche.

De Belga

Partager cet article

"Je suis fier des gars, de l'effort qu'ils ont fourni, nous avons eu des chances de gagner", a déclaré Antetokounmpo, après la défaite (109-81).

Mû par la volonté de réussir un "back-to-back" (un doublé) après le sacre de l'an passé, Antetokounmpo a réalisé une grosse performance (25 points, 20 rebonds, 9 passes), qui n'a pas suffi à porter son équipe.

"Je veux reprendre l'entraînement, améliorer certaines parties de mon jeu, espérer être en bonne santé et profiter de ma 10e saison NBA", s'est-il projeté sans attendre, malgré la déception.

Il n'a pas blâmé ses coéquipiers de n'avoir pu mieux l'aider, notamment sur les shoots derrière l'arc (4 réussis en 33 tentatives, 12,1 % de réussite). "Nous avons raté des tirs que nous marquons normalement, mais c'est le basket, c'est le sport. Parfois on gagne, parfois on perd. Vous devez vivre avec ça", a-t-il dit.

Giannis a dû jouer cette série sans son lieutenant, Khris Middleton, dont l'apport offensif est conséquent. "Évidemment, s'il avait été là, cela aurait probablement été une histoire différente, mais nous ne l'avions pas avec nous. Je ne veux pas chercher d'excuses, nous devons nous améliorer en tant qu'équipe", a-t-il souligné.

Après le match, le Grec a félicité la jeune star de Boston, Jayson Tatum, et lui a souhaité bonne chance pour la finale de conférence Est contre Miami.

"Je suis un compétiteur. Cela fait mal de ne pas gagner, mais au final, je veux être une bonne personne et souhaiter à Tatum et à son équipe le meilleur. C'est une grande équipe, qui possède une bonne alchimie", a-t-il conclu.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top