Le Borussia Dortmund, une véritable machine à gagner... de l'argent

Bundesliga |

Ce samedi, au Signal Iduna Park, Erling Haaland a fait ses adieux au Borussia Dortmund. L’attaquant a été acheté par Manchester City contre une coquette somme qui vient à nouveau renflouer les caisses allemandes. Une habitude chez les Borussen qui ne cessent d'acheter à bas coup pour revendre leurs joueurs à des prix exorbitants.

De Proximus

Partager cet article

L’émotion était palpable ce samedi au Signal Iduna Park, Erling Haaland a fait ses adieux aux supporters. Le buteur norvégien aura planté pas moins de 85 buts en 88 matchs en deux saisons et demi. Forcément, ses coéquipiers, le staff, le stade tout entier et son célèbre "Mur Jaune" l’ont chaleureusement remercié. Dans les semaines à venir, le transfert du Belge Axel Wistel devrait aussi être annoncé officiellement. Le club va ainsi perdre d’excellents joueurs de son noyau. Mais pas de panique, il devrait trouver les solutions sur le marché des transferts.

Le même succès sans son directeur sportif ?

Si le club a l’habitude de laisser partir ses gros talents, à commencer par Haaland, mais aussi Ousmane Dembélé vendu au Barça (pour 115 millions d’euros), Pierre-Emerick Aubameyang à Arsenal (pour 63.7 millions d’euros) ou encore Mats Hummels vendu au Bayern de Munich (pour 35 millions d’euros), elle a les ressorts nécessaires pour les remplacer. Aussi, on pense à Immobile de Torino, qui a rejoint le club en 2014 pour 18 millions, ou encore Abdou Diallo qui est venu de Mayence pour la somme de 28 millions. Finalement, le club a toujours su répondre aux départs par des arrivées parfois encore plus rentables.

Le club reste dans le top des meilleurs clubs de Bundesliga. Le marché des transferts y est certainement pour quelque chose. Par exemple, pour  Haaland, le BvB a déjà trouvé un remplaçant. Il s’agit de l'attaquant Karim Adeyemi (20 ans) en provenance du RB Salzbourg. Signé jusqu'en juin 2027, le jeune prodige allemand a coûté 38 millions d'euros au 2e de Bundesliga. Dans le cas de Ousmane Dembélé, le club l’avait acquis en 2016 pour 35 millions. Son départ un an plus tard pour 115 millions a fait gagner au club une importante somme d’argent. Nul doute que le jeune allemand arrivé d'Autriche sera revendu à prix d'or s'il parvient à s'adapter à la Bundesliga.

Le BvB a toujours fait des opérations financières très prolifiques. Son directeur sportif, Michael Zorc, en est pour quelque chose. Mais malheureusement pour l'équipe, il va quitter Dortmund à la fin de cette saison. Le coach du club, Marco Rose, a encensé son collège en conférence de presse : « Zorc n'est pas seulement un directeur sportif, mais aussi un joueur très performant. Il a marqué une époque. Personne ne connaît mieux le club et personne ne vit plus le club. De plus, il est un type très calme et agréable. Je pense qu'il va nous manquer. Mais le club s'y est préparé. En plus, il n'est pas hors du monde et je vais l'appeler de temps en temps pour lui demander conseil ». C’est clairement une sacrée perte pour Dortmund. Mais à en croire sa capacité de réaction, les dirigeants de Marco Reus & co devraient combler ce départ dans leur staf comme ils l'ont déjà comblé dans leur effectif. 

Suivez la Bundesliga tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top