Francesca Schiavone surprend son monde et s’adjuge Roland-Garros 2010

Sports |

Au 21e siècle, le tableau féminin de Roland Garros a, contrairement à celui des messieurs, offert quelques surprises. En 2010, à 29 ans, Francesca Schiavone a réussi à déjouer tous les pronostics pour s’imposer à Paris. 

De Proximus

Partager cet article

Francesca Schiavone va réaliser le plus bel exploit de sa carrière lors des Internationaux de France en 2010. Classée à la 17e place mondiale à l’époque, elle est citée comme une outsider mais peu de monde pense qu’elle peut vraiment aller jusqu’au bout. C’est mal connaître la ténacité de Schiavone et sa science du jeu. Sans coup fort et avec une puissance moindre mais redoutable tacticienne, la Transalpine réalise un parcours extraordinaire avant de dominer la surpuissante Australienne Samantha Stosur en finale (6-4, 7-6). C’est la première fois de l’ère Open qu’une joueuse classée au-delà de la 10e place mondiale parvient à remporter les Internationaux de France.

Un rêve depuis l’enfance

Pour l’Italienne, Roland Garros c’est LE tournoi de l’année. La native de Milan en a rêvé et briller Porte d’Auteuil est un grand objectif. "Je me souviens parfaitement que quand j’étais petite, Roland-Garros était pour moi le plus grand événement de l’année. A l’époque, la télévision italienne ne diffusait pas beaucoup de tennis. Donc quand il y en avait, je devenais folle ! C’est peut-être parce que j’ai grandi sur la terre battue, peut-être parce que je me suis toujours salie avec la terre battue quand j’étais petite", a confié Francesca Schiavone à l’occasion des 10 ans de son succès. 

Et pourtant, cette terre battue parisienne ne lui a pas vraiment fait de cadeau jusque cette fameuse année 2010. Pour sa première participation en 2001, elle atteint les quarts de finale. Elle n’y arrivera plus jamais avant sa victoire finale. "Pour moi, pour gagner un Grand Chelem, il faut être prêt. Ça arrive quand ça doit arriver, pas avant. Il faut beaucoup de travail, de la discipline, des émotions. Il faut savoir dépasser ses limites. Finalement c’est une sorte de processus qui a duré plusieurs années. Et moi, j’ai été prête à le faire à 29 ans", poursuit-elle.

Un tableau relevé

Francesca Schiavone a élevé son niveau de jeu pour atteindre la finale dans une partie de tableau assez relevée. Elle est venue à bout notamment de Caroline Wozniacki (n°3 mondiale) en quart puis d'Elena Dementieva (n°5 mondiale) en demie. En finale, c’est l’Australienne Samantha Stosur qui l’attend. Un an plus tôt, les deux femmes se sont déjà affrontées à Paris, au premier tour, avec un succès pour Stosur. 

Cette dernière a d’ailleurs réussi un incroyable exploit pour se hisser en finale : battre trois anciennes (ou actuelles) numéros 1 mondiales à la suite dans un même tournoi du Grand Chelem. Elle a effectivement éliminé Justine Henin, Serena Williams et Jelena Jankovic. « Le samedi au matin, je ne voulais pas venir jouer… C’était très dur. J’avais l’impression de porter toute la Terre sur mes épaules », précise Schiavone qui surmontera ses craintes. 

Tout en maitrise

Sur le court Philippe-Chatrier, l’Italienne, en déficit de puissance par rapport à son adversaire, va enlever le premier set 6-4. Dans le deuxième, les choses se compliquent quelque peu. Breakée et en difficulté, la joueuse de 31 ans ne va rien lâcher, comme elle en a l’habitude. "En revenant à 4/3 j’ai senti qu’il se passait quelque chose, quelque chose de grand […] Je suis devenue une rivière en crue, j’étais inarrêtable. J’ai profité à fond de ces moments pour remporter le match et Roland-Garros", ajoute-t-elle dix ans plus tard. Au tie-break, elle s’impose 7-2 pour glaner le second set 7-6. 

"J’ai vraiment pris mon pied pendant ce match parce que je me sentais forte. Plus il y avait d’adrénaline, plus je me sentais sûre de ce que je faisais." Francesca Schiavone est ainsi devenue la première italienne à se qualifier et remporter une finale de Grand-Chelem à l’ère Open. Un exploit qui restera le principal fait d’armes de la native de Milan qui prendra sa retraite en 2018 avec sept titres en poche, dont ce fameux Roland Garros 2010. Elle accèdera de nouveau à la finale à Paris en 2011 mais sera battue par Li Na. 

Une fois de plus, dans le sport tout est possible !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top