Roland Garros 2022 : du suspense chez les dames… et chez les hommes !

Sports |

Les Internationaux de France retrouvent un peu de normalité cette année pour leur 121e édition. Sur le plan sportif, difficile de dégager les noms des futurs vainqueurs, tant il y a des incertitudes chez les hommes et chez les femmes. 

De Proximus

Partager cet article

2022 voit l’entrée en fonction d’Amélie Mauresmo comme la nouvelle directrice de Roland-Garros. Pour sa première, elle doit d’ailleurs gérer le cas des joueurs et joueuses russes et bélarusses qui seront bien au départ de son tournoi, à l’inverse de la décision prise par Wimbledon. Le tournoi parisien suit donc la ligne de conduite mise en place par le circuit ATP, WTA et même par l’ITF depuis le déclenchement du conflit.

Nadal diminué ?

13 fois vainqueur à Paris, Rafael Nadal se voulait revanchard pour cette édition après une élimination l’an dernier en demi-finale par le futur lauréat, Novak Djokovic. L’Espagnol, vainqueur de l’Open d’Australie en début de saison, arrive pourtant sur la terre battue en plein doute. Éliminé lors des huitièmes de finale à Rome, Nadal voit revenir sa douleur chronique et incurable au pied qui avait déjà perturbé sa saison 2021. Une blessure qui peut frapper n’importe quand et donc venir jouer un mauvais tour à Rafa en plein Roland-Garros.

Privé de son début de saison à cause de la polémique quant à sa vaccination, Novak Djokovic arrive à Paris pour conserver son titre et revenir à hauteur de Nadal au nombre de tournois du Grand-Chelem remportés (21). Mais le Serbe devra se méfier de la révélation des dernières semaines : Carlos Alcaraz. L’Espagnol de 19 ans monte en puissance, en témoigne son titre à Madrid en ayant sorti les deux joueurs cités précédemment avant de battre Zverev en finale. Il peut venir semer la zizanie dans la hiérarchie. Zverev, qui devient injouable lorsque son service le suit, sera aussi à surveiller tout comme le finaliste de l’an dernier, Stéfanos Tsitsipás ou encore le revenant et vainqueur en 2015 Stanislas Wawrinka qui cherche à retrouver son meilleur niveau après un an de galère.

Côté belge, après une bonne période, David Goffin semble de nouveau douter, notamment à cause de douleurs au dos. On ne sait pas trop ce que l’on peut attendre du numéro 1 belge cette année à Paris.

Krejcikova, Swiatek ou une surprise ?

Depuis de nombreuses saisons, aucune joueuse ne domine vraiment le tennis féminin et les surprises ne sont pas rares sur les différents tournois majeurs. Roland Garros n’échappe pas à la règle. L’an dernier, la Tchèque Barbora Krejcikova, numéro 2 mondiale, avait surpris son monde en s’offrant ainsi le premier Grand-Chelem de sa carrière. Elle sera une favorite tout comme celle qui mène le classement WTA : la Polonaise Iga Swiatek. Lauréate en 2020, la joueuse de 20 ans survole le circuit ces derniers mois après une demi-finale en Australie.

Ces deux dames pourraient se retrouver en finale mais devront se méfier de certaines concurrentes, à commencer par l’Espagnole Paula Badosa qui, après un huitième et un quart à Paris, cherchera à accéder au dernier carré. Ce sera aussi le cas d’Aryna Sabalenka qui n’a jamais été plus loin que le troisième tour mais qui a remporté fin avril le tournoi de Stuttgart sur terre battue. On peut encore citer la Grecque Maria Sakkari et la revancharde Simona Halep.

Notre compatriote Elise Mertens revient elle doucement sur les courts après une blessure à la jambe en avril. A voir ce que la numéro 1 belge peut ambitionner. 

Suivez les Internationaux de France du dimanche 22 mai au dimanche 5 juin sur Tipik.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top