Le peloton du Giro remonte doucement vers les Alpes

Cyclisme |

Une nouvelle semaine commence ce mardi sur le Giro, la troisième si l’on compte bien. Elle proposera des étapes pour tous les profils et laissera sûrement des traces avant les derniers jours.

De Proximus

Partager cet article

La première partie du Giro a été avalée et s’est terminée dimanche au sommet du terrible Blockhaus. Après une journée de repos bien méritée, les coureurs reprendront la course du côté de Pescara où ils démarreront cette 10e étape qui aura des allures de Tirreno-Adriatico puisque le peloton va longer la côte adriatique pour rejoindre Jesi, 196 bornes plus loin. Une deuxième partie d’étape en forme de toboggan qui devrait faire plaisir aux puncheurs… et bons descendeurs. 

Le calme avant la tempête

Mercredi, du plat, du plat et encore du plat sur 203 kilomètres entre Santarcangelo di Romagna et Reggio Emilia où les sprinteurs vont fort logiquement en découdre. Le lendemain, ce sera la plus longue étape de ce Giro avec 204 bornes entre Parme et Gênes mais un profil différent par rapport à l’étape de la veille. Trois difficultés qui devraient ou faire gagner un baroudeur, ou sacrer un sprinteur qui sait grimper. 

Le vendredi, la course partira d’un lieu mythique dans le cyclisme : Sanremo. Le peloton démarrera aux abords de la Via Roma pour se rendre à Cuneo, 150 kilomètres plus loin. Une seule difficulté au programme : le Colle di Nava. L’ultime ligne droite aura une pente moyenne de 2,5% et devrait sourire à un homme puissant.

Un week-end en montagne

Ce troisième week-end sur ce Giro 2022 proposera un programme copieux. Le samedi 21 mai, place à une courte étape de 147 bornes entre Santena et Turin. Courte et en circuit avec plus de 3 700 mètres de dénivelé positif. Un circuit de 36,4 kilomètres à parcourir deux fois et qui interviendra après une première partie qui devrait permettre à une échappée de se dessiner. Sur ce circuit, deux difficultés : Superga (5 km à 8,6%) et Colle della Maddalena (3,5 km à 8,1%). Ca va faire mal avant le plat de résistance du dimanche.

177 kilomètres entre Rivarolo Canavese et Cogne, dans les Alpes. 90 kilomètres assez calmes avant d’enchainer avec les trois difficultés du jour : Pila-Les Fleurs (12,3 km à 6,9% de moyenne), Verrogne (13,8 km à 7,1%) et Cogne/Lillaz (22,4 km à 4,3%). Une étape qui devrait établir une certaine hiérarchie avant d’entamer la dernière semaine de la course au maillot rose. 

Suivez le Tour d'Italie du 6 au 29 mai sur Eurosport 1.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top