Première balle de match pour les Bucks face aux Celtics

Basket |

Le champion en titre Milwaukee a l’occasion de valider sa place en finale de la conférence est et d’ainsi rejoindre Miami. Mais les Celtics ne vont pas se présenter dans le Wisconsin en victime consentante. 

De Proximus

Partager cet article

On s’attendait à du spectacle dans cette série entre Bucks et Celtics et une chose est clair, on est servi, à l’image du Game 5. Menés une grande partie de la deuxième période d’une dizaine de points, les Bucks ont élevé leur niveau dans le money time pour décrocher un précieux succès pour passer devant à 3-2. Un Game 5 important dans une série, surtout quand on sait que 82% des équipes qui l’ont emporté ont ensuite gagné la série…

Un Greek Freak inarrêtable

Le titre de MVP, qui est revenu au Serbe Nikola Jokic, lui a échappé, mais Giannis Antetokounmpo, qui en possède déjà deux, n’en a que faire. Ce que veut le Grec avant tout, c’est conserver le titre de champion NBA. Et il faut bien dire que le joueur de 27 ans est juste monstrueux dans ces playoffs. Sur dix matches cette saison, il signe 31 points de moyenne avec 13 rebonds et six assists.

Mais surtout, il se montre décisif quand il le faut ! Dans le Game 5, il a compilé 40 points, 11 rebonds, 16/27 au tir (et aussi 7 ballons perdus). C’est un sixième match à plus de 30 points pour le double MVP dans cette post-saison. Malgré une bonne défense des Celtics, notamment d'Al Horford et Grant Williams, le natif d’Athènes trouve toujours le moyen de marquer. Dans le deuxième quart du Game 5 largement dominé par Boston, il inscrit 15 des 19 points de son équipe pour lui permettre de tenir le choc.

Sonneur de révolte

Et dans son sillage, Giannis Antetokounmpo emmène avec lui ses équipiers qui augmentent leur niveau quand cela devient nécessaire. Pat Connaughton, Bobby Portis ou encore Jrue Holiday n’abandonnent pas leur leader et, forcément, quand ils se mettent à jouer, cela devient beaucoup plus facile pour les Bucks, toujours privés de leur meneur Khris Middleton.

Maintenant dos au mur, les Celtics ont laissé passer leur chance dans leur salle du TD Garden. « Bien sûr qu’on va être abattus après une défaite comme celle-là. Les gars vont être en colère par rapport au résultat alors qu’on a mieux joué qu’eux pendant trois quarts-temps et demi. Et donc on a parlé de montrer notre détermination, alors que l’on s’est compliqué la tâche maintenant. Ça rendra les choses d’autant plus appréciables quand on rebondira. Mais nous savons que nous avons laissé passer une opportunité en or », a expliqué le coach Ime Udoka. Dans leur salle, les Bucks partent maintenant favoris pour remporter ce Game 6 et se qualifier pour la finale de la conférence est face à Miami. Mais Boston n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Le programme du weekend :

Samedi 14 mai

  • Game 6 : Milwaukee Bucks - Boston Celtics (1h30 sur Eleven 2)
  • Game 6 : Golden State Warriors - Memphis (4h sur Eleven 2)

Suivez la NBA tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top