Pas question de se relâcher pour l’Union Saint-Gilloise

Jupiler Pro League |

Les rêves de titre de l’Union Saint-Gilloise se sont quasiment envolés en même temps que le club perdait deux fois de suite contre le Club de Bruges. Il faudrait désormais un miracle pour être couronné. Mais attention, pas question de baisser les bras pour autant, car l’Union doit encore assurer sa deuxième place.

De Proximus

Partager cet article

L’Union Saint-Gilloise ne sera peut-être pas championne de Belgique en étant promu, mais elle peut quand même écrire l’histoire en allant décrocher une place de vice-championne et, par la même occasion, un ticket pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, ce qui serait une première pour le club. Jusqu’à présent, l’Union n’a jamais disputé que la C3 dans son histoire.

Ce dimanche à 18h30, les Saint-Gillois se rendront à Anderlecht. Un match qu’il sera important de ne pas bâcler et de jouer à fond. D’une part car Bruges aura peut-être perdu des plumes à l'Antwerp, ravivant la flamme de l’espoir de les dépasser sur le fil, et d’autre part car il s’agit d’un derby dont les fans espèrent sortir vainqueur. Et s’il peut en plus assurer la C1…

Attention à la décompression

Fortement mis sous tension ces dernières semaines, le groupe de l’Union Saint-Gilloise sera attendu au tournant et on se demande comment il aura digéré les deux défaites consécutives contre le Club de Bruges. Face à Anderlecht, il faudra absolument se remettre directement en ordre de marche afin de terminer la saison au moins invaincu dans les derbies bruxellois.

C’est peut-être dans ce genre de moment qu’on verra quelle force mentale anime l’équipe de Felice Mazzu. Contre Bruges, ses ouailles ont évolué avec une grande motivation, sans peur mais cela n’a pas payé. Joueront-ils totalement relâchés, surtout si le titre est déjà décerné plus tôt dans l’après-midi ?

Une tournante ?

Pour ce match, Felice Mazzu pourrait aussi choisir de donner du temps de jeu à certains joueurs qui n’ont pas su en avoir beaucoup ces dernières semaines, voire mois, sans pour autant totalement dénaturer l’ensemble de l’équipe, certains objectifs secondaires étant toujours jouables. On pense à des garçons comme Lucas Pirard, Guillaume François, Kacper Kozlowski ou encore Cameron Puertas et Alex Millan.

Ce dernier pourrait d’ailleurs profiter de la méforme de Dante Vanzeir et Deniz Undav pour être titularisé sur la pelouse du Lotto Park. Depuis son arrivée au Parc Duden, l’Espagnol n’a pas vraiment eu voix au chapitre, inscrivant un seul petit but, le 19 février, pour 8 apparitions. Mazzu pourrait lui donner sa chance, ce qui ne pourrait pas être pire qu’actuellement.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment la rencontre entre Anderlecht et l’Union ce dimanche dès 18h30, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top