La Salle du Soixantième rebaptisée la Salle Agnès Varda

Cinéma | Depuis 2007, la Salle du Soixantième, baptisée ainsi à l'occasion du 60e Festival de Cannes, est installée sur le toit du Riviera. Cette salle de projection temporaire s'appellera désormais "Salle Agnès Varda" en hommage à la cinéaste, peut-on lire mercredi dans un communiqué du festival de cinéma.

De Belga

Partager cet article

"Je ne suis pas une femme cinéaste, je suis une cinéaste", disait-elle.

Agnès Varda vint souvent à Cannes pour montrer ses films sélectionnés treize fois en officiel. Elle fut également membre du jury en 2005 et présidente du jury de la Caméra d'or en 2013. Lorsqu'elle reçut la Palme d'or d'honneur en 2015, elle évoqua "la résistance et l'endurance, plus que l'honneur" et la dédia "à tous les cinéastes inventifs et courageux, ceux qui créent un cinéma, original, de fiction ou de documentaire, qui ne sont pas dans la lumière mais qui continuent".

Désormais, une salle du Festival portera son nom: la Salle Agnès Varda, anciennement Salle du Soixantième.

"Nous sommes fiers et émus que le Festival de Cannes honore à nouveau la grande petite Agnès en donnant son nom à la salle éphémère du Palais", ont déclaré ses enfants, Rosalie Varda et Mathieu Demy.

Agnès Varda, née Arlette Varda le 30 mai 1928 à Ixelles et morte le 29 mars 2019 à Paris, était également photographe et plasticienne.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top