L’Etna et le redoutable Blockhaus attendent le peloton du Giro cette semaine

Cyclisme | Après trois étapes aux profils différents disputées en Hongrie, le peloton du 105e Tour d’Italie va désormais rallier la Botte pour une semaine qui s’annonce très casse-pattes et proposera peu de répit aux coureurs.

De Proximus

Partager cet article

Arrivée en côte, contre-la-montre, sprint massif… Plusieurs types de coureurs ont déjà eu l’occasion de s’illustrer en Hongrie, où a été donné cette année le départ du Giro. Après une journée de repos ce lundi afin de laisser tout le monde digérer le transfert vers la Sicile, les coureurs aborderont une première étape clé de ce Tour d’Italie dès mardi.

La 4e étape reliera en effet Avola aux pentes de l’Etna. L’ascension du volcan sicilien, avec ses 22,8 kilomètres à 5,9%, sera un premier grand moment qui permettra déjà d’y voir plus clair sur les prétendants à la victoire finale. Le lendemain, les sprinteurs devraient être à la fête à Messine, même si la longue Portella Mandrazzi, un col de près de 20 km à 4% de moyenne, usera les organismes en cours de route.

Après une nouvelle arrivée pour coureurs véloces jeudi à Scalea, la 7e étape entre Diamante et Potenza s’annonce un peu plus corsée, puisqu’elle ne proposera quasiment pas un mètre de plat avec
ses quelque 4.500 mètres de dénivelé positif à avaler en un peu moins de 200 kilomètres. Voilà qui devrait faire saliver les grimpeurs... À Potenza, il ne faudra toutefois pas célébrer trop vite, car les derniers hectomètres de l’étape feront très mal aux jambes.

Une deuxième étape clé

Samedi, le week-end démarrera avec une boucle vallonnée de 153 bornes autour de Naples. Une bonne partie de cette 8e étape sera disputée sur un circuit de 19 kilomètres à parcourir à quatre reprises et dont la principale difficulté sera le Monte di Procida (2,1 km à 6%). Le parcours accidenté et ses routes sinueuses devraient garantir pas mal de spectacle en Campanie, où l'on peut s'attendre à de nombreuses attaques dans le final.

Le lendemain, la semaine se conclura dans les Apennins avec la deuxième grosse étape de montage ce Giro : 187 kilomètres entre Isernia et le terrible Blockhaus et ses 13,6 km à 8,4%. Avant cette redoutable arrivée au sommet, les coureurs auront déjà dû se farcir le non moins difficile Passo Lanciano (10,3 km à 7,6%). À la veille de la deuxième journée de repos, ce tracé, l’un des plus rudes de l’épreuve, sera à coup sûr le théâtre d’une belle bagarre entre les coureurs qui visent le général.

Suivez le Tour d'Italie du 6 au 29 mai sur Eurosport 1.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top