VALORANT : le transfert de KennyS vers OG Esports empêché pour raisons contractuelles

De Proximus

Partager cet article

Cela faisait plusieurs semaines que la rumeur courait. Celle du retour d’une légende de CSGO, loin de la scène qui lui aura amené la gloire. Le Français Kenny “KennyS” Shrub avait en effet été aperçu à plusieurs reprises en train de s’entrainer en compagnie du roster VALORANT de la structure OG Esports, qui évolue depuis le split dernier dans la ligue régionale française du FPS de Riot Games.

Finalement, la rumeur ne se concrétisera pas. Ce jeudi après-midi, l’organisation française a officialisé la composition de l’équipe qui défendra ses couleurs pour le split à venir. Dans le rôle que KennyS aurait dû occuper, on retrouve l’ex-joueur Sector One, Adel “KONEQT” Cista, qui avait soulevé le titre printanier après une saison maitrisée de bout en bout. Il vient compléter une équipe déjà composée de Benjamin “uNKOE” Chevasson, Théo “OniBy” Tarlier, Joey “fxy0” Schlosser et Mathieu “LaAw” Plantin. 

Quelques minutes après l’annonce, c’est le principal intéressé qui a donné sa version des faits. Dans un twitlonger posté sur son profil, KennyS explique que ce sont des raisons contractuelles qui auraient posé problème.

Malheureusement, Riot n'a pas accepté ce prêt pour des raisons contractuelles, je ne blâme personne, c'est comme ça. Je voudrais remercier toutes les personnes qui ont essayé de faire en sorte que cela se produise, à la fois chez G2 et OG.” explique-t-il. 

Dans la pratique, les raisons qui ont poussé Riot à refuser sont peu claires. Si un conflit d’interêt aurait été possible lors du split précédent (OG pouvait affronter G2 Esports si l’équipe remportait la VRL France ainsi que le VCT Promotion; nldr), le récent reformatage du circuit compétitif rend ce scénario impossible. 

La ligue française reprendra ces droits ce lundi soir dès 18 heures, pour un split qui s’étendra jusqu’à la fin du mois de mai et durant lequel l’organisation belge Sector One défendra son titre.

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top