Le Santiago Bernabeu et Thibaut Courtois à nouveau surréalistes

UEFA Champions League | Le Real Madrid a vécu une nouvelle soirée historique ce mercredi soir dans son antre de Santiago Bernabeu en se qualifiant au bout du suspense pour la finale de la Ligue des champions aux dépens de Manchester City. Thibaut Courtois, élu homme du match, a encore une fois sauvé les siens en maintenant l'espoir jusqu'en fin de match.

De Proximus

Partager cet article

À ce stade, ce n'est plus de la chance mais de la magie ! Comme face au Paris Saint-Germain et Chelsea, le Real Madrid était dans les cordes. Et comme à son habitude désormais au stade Santiago Bernabeu, contre un nouveau favori à la victoire finale en Ligue des champions, la Maison Blanche a réussi à renverser une rencontre qui semblait perdue pour tout le monde face à Manchester City. Menés encore 3-5 sur l'ensemble des deux matchs au bout du temps réglementaire en demi-finale retour de la C1, les Merengues sont parvenus à revenir au score dans le temps additionnel avant de finalement l'emporter en prolongations. Difficile d'écrire autre chose aujourd'hui : la Coupe aux grandes oreilles leur semble décidément promise.

La jeunesse madrilène et Courtois au pouvoir

Pendant plus de 180 minutes, pourtant, Manchester City maitrisait parfaitement son sujet. Bien plus appliqués défensivement qu'à l'aller, les Skyblues faisaient ce qu'ils savaient faire le mieux : attaquer pour mieux défendre. Malgré quelques interventions de l'arrière-garde anglaise, c'est Thibaut Courtois qui était le plus mis à contribution. Et le portier des Diables Rouges répondait, comme toujours cette saison, à l'appel. Dans un premier temps sur une frappe à bout portant de Bernardo Silva et sur un tir lointain de Phil Foden en première période. Mais, encore et surtout, en fin de rencontre sur une mine de loin de João Cancelo qu'il délogeait de sa lucarne, sur un tir croisé de Jack Grealish et sur une tête de Foden qu'il déviait à chaque fois de justesse.

En repoussant autant que possible l'échéance, le gardien du Real a permis aux siens d'y croire jusqu'au bout. Le sauvetage sur la ligne de Ferland Mendy en a fait de même. Et, alors que le trio magique du milieu de terrain de Madrid était remplacé, c'est la jeunesse de la Casa Blanca qui allait faire la différence. Bien aidée par un Karim Benzema dans tous les bons coups en fin de match, elle s'appuyait sur un homme pour réaliser le miracle : Rodrygo. Le Brésilien, monté au jeu en deuxième période, inscrivait, en effet, un doublé salvateur et, comme à son habitude désormais, sauvait une situation désespérée.



La sortie précoce de KDB pose question

Dans les rangs mancuniens, c'était évidemment la soupe à la grimace à l'issue de la rencontre. Pas de deuxième finale consécutive en Ligue des champions. Malgré la domination, les hommes de Pep Guardiola ont complètement été dépassés dans le sprint final. Est-ce la peur qui les a envahis ? Difficile de le savoir. Ce que l'on peut écrire, cependant, c'est qu'ils ont eu les occasions pour tuer le match. Peu importe le choix du coach catalan, ses joueurs ne peuvent certainement en vouloir qu'à eux-mêmes.

Malgré tout, le remplacement de Kevin De Bruyne à plus d'un quart d'heure du terme a posé question à l'instant où le changement s'est produit. Un doute qui avait été rapidement dissipé dans la foulée puisque son suppléant Ilkay Gündogan était impliqué sur le but de Riyad Mahrez. La donne aurait-elle été différente en restant un peu plus offensif avec notre maestro ? Manchester City aurait-il pu rivaliser dans les prolongations ? Impossible de répondre à la question. Les analyses sont évidemment faciles après coup mais elles l'étaient beaucoup moins en plein match. Alors que le Times évoque "Deux minutes de folie", le Guardian parle ce matin de "Dieu du football avec qui le Real a passé un marché". Quoi qu'il en soit, c'est à quelque chose d'irréaliste que l'on a assisté au stade Santiago Bernabeu. Et c'est toute la magie que l'on aime et qui fait de la Ligue des champions la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Suivez l'entièreté de la Ligue des Champions sur les chaînes de Pickx+ Sports, disponibles dans l'option Proximus TV Pickx Sports.

Lors des retransmissions en direct de l'UEFA Champions League et du football belge, Proximus propose un mode "interactif" dans l'application Pickx (Android et iOS) et sur le site proximuspickx.be. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrirez les formations des équipes, les statistiques des matchs et le niveau de forme des deux équipes. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre les meilleures actions du match instantanément, quand vous le souhaitez ! Vivez le football comme jamais auparavant et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top