Voici les cinq candidats de l’Eurovision 2022 qui risquent de faire de l’ombre à Jérémie Makiese

Musique |

L’Eurovision est l’évènement annuel musical le plus attendu à chaque printemps. Et pour vous faire patienter jusqu’à la finale du 14 mai prochain, Proximus Pickx a décidé de vous présenter les cinq candidats qui sortent du lot pour cette 66ème édition du concours musical. Cette année est celle des ballades. Un gros quart des chansons en lice font dans la mélancolie ou dans la power ballad. Qui sont donc ces candidats qui pourront faire de l’ombre à Jérémie Makiese et son titre ‘Miss You’ ?

De Proximus

Partager cet article

Ukraine

Alors que la Russie est exclue, l’Ukraine part grande favorite cette année avec le tube ‘Stefania’ du groupe Kalush Orchestra. Une berceuse mêlant rap et musique traditionnelle défendra les couleurs de l’Ukraine. La chanson est une véritable ode aux mamans, et y glisse les paroles fortes : "Je retrouverai toujours mon chemin vers la maison, même si toutes les routes sont détruites".

Selon les statistiques du site eurovisionworld.com qui rassemble les principaux sites de pari en ligne, l’Ukraine a 42% de chances de gagner. En plus de l’engouement pour la musicalité et le côté folklorique de la chanson, la tragédie qui frappe le pays joue également un grand rôle pour celles et ceux qui misent. Le public et les jurys pourraient montrer leur soutien à la cause ukrainienne. 


Italie

Si l’on suit les prédictions des bookmakers, l’Italie est la deuxième favorite. Le pays hôte est représenté par Mahmood & Blanco cette année. Le duo présente leur titre ‘Brividi’ (frissons, en français) à Turin. Il s’agit déjà de la deuxième participation au concours pour Mahmood, chanteur italo-égyptien qui était arrivé en deuxième position en 2019 grâce à sa chanson ‘Soldi’. 

La ballade italienne parle de la liberté d’aimer et d’exprimer son amour sans retenue. Un duo romantique qui défend les relations homosexuelles dans un pays encore réputé pour son conservatisme. Malgré cela, la chanson crée l’unanimité en Italie. Après à peine six jours de mise en ligne sur YouTube, la vidéo a atteint  plus de 15 millions de vues et se classe dans le Top 5 des Charts Spotify Monde. 


Grèce

Comme l’année dernière, la Grèce a décidé de choisir une interprète grecque qui vit à l’étranger pour la représenter. Amanda Tenfjord a 24 ans et est helléno-norvégienne. Elle défendra les couleurs de son pays de naissance avec le titre ‘Die Together’. Vous l’aurez compris, une énième ballade, avec des influences folk qu’elle a écrite elle-même après une rupture amoureuse.

Interprétée en anglais, elle raconte les liens amoureux forts d’un couple mourant. La chanteuse explique vouloir donner un ultime effort à sa relation afin qu’elle puisse partager sa vie avec son partenaire jusqu’à la fin. Malgré son jeune âge, Amanda n'en est pas à ses débuts en musique. Elle compte déjà deux albums à son actif. Le clip de la chanson a été filmé sur l’île pittoresque de Symi. Pendant les premières répétitions, la mise en scène indique déjà un décor assez dramatique où la jeune femme est seule vêtue d’une robe blanche et argentée, entourée de chaises vides. Tout est misé sur sa voix qui plane comme un écho obsédant.

Moldavie

Même si la qualification de la Moldavie est difficile à prévoir, on peut dire qu’elle apporte une certaine fraîcheur parmi les quarante pays qui participent à cette édition. Le groupe Zdob si Zdub est de retour sur la scène musicale de l’Eurovision. Le groupe fut le premier représentant de la Moldavie lors du concours de 2005. Il avait terminé sixième avec ‘Boonika Date Doba’. Quatre ans plus tard, ses membres ont à nouveau défendu les couleurs de leur pays où ils finissent à la douzième place avec ‘So Lucky’. Leur style farfelu et unique nous avait manqué. Folklore et rock ’n’ roll sont au rendez-vous. En compagnie des frères Advahov, leur titre ‘Trenuletul’ fait un clin d’oeil à ‘Blitzkrieg Bop’ des Ramones avec leur refrain entêtant ‘Hey ho! Let’s go’. 


Norvège

Dans le genre loufoque, c’est la Norvège cette année qui est en haut du palmarès de l’Eurovision. Avec leur titre ‘Give That Wolf A Banana’ ('Donne à ce loup une banane', en français), Subwoolfer fait la différence dans les participations moroses. Malgré les paroles et les déguisements de seconde zone, le rythme de la chanson est entraînant et risque de rester dans votre tête ces jours-ci. Et même si la chanson avait l’air d’être bon marché, elle a pourtant fait le buzz dès sa présentation. 

Elle a fait couler beaucoup d’encre concernant l’identité des deux chanteurs. Certaines spéculations sous-entendent qu’il pourrait s’agir de Ylvis, le duo comique norvégien des frères Vegard et Bard Ylvisaker. En 2014, ils avaient fait un carton avec 'What Does The Fox Say ?’. En plus d’être de la même famille des canidés, la chorégraphie des loups nous rappelle celle des renards. D’ailleurs, elle est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Dans ces temps de guerre et de coronavirus, la chanson trouve complètement sa place dans la compétition. Elle permet de souffler et de se changer les idées. Certains voient également dans les paroles surréalistes ("Et avant que ce loup mange ma grand-mère, donne à ce loup une banane"), une double interprétation. La première hypothèse pourrait être que le loup soit le coronavirus, la banane le vaccin pour sauver la grand-mère. Autre interprétation : le loup pourrait être Vladimir Poutine, la banane l’aide étrangère et la grand-mère l’Ukraine. Un morceau qui laisse donc libre court à l’imagination. Faites-vous donc votre propre opinion !




En savoir plus sur l'Eurovision : 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top