EU Masters : La France impressionne

League of Legends |

Les représentants de la LFL, la ligue française de League of Legends, ont frappé un grand coup à l’occasion des quarts-de-finale de l’édition printanière des European Masters. Les trois formations bleu-blanc-rouge se sont imposées sur leurs adversaires, et se sont donc qualifiées pour le carré final. Un carré final complété les Polonais de AGO Rogue, seule organisation non-française encore engagée dans la compétition. 

De Proximus

Partager cet article

Décidément, la LFL n’en finit plus de prouver sa domination sur les autres ligues mineures qui composent le paysage compétitif européen de League of Legends. Alors que la Karmine Corp est encore double tenante du titre après une performance hors du commun lors de la saison 2021, la ligue française semble bien partie pour ramener une nouvelle fois le trophée sur ses terres. 

Bien que les statistiques n’aient jamais été gage de sûreté dans League of Legends, cela le scénario qui a le plus de chances de se dérouler au vu des forces encore en présence dans l’arbre final. Sur les quatres équipes qui disputeront les demi-finales cette semaine, trois sont issues de la ligue française. 

C’est l’équipe sacrée championne lors des playoffs Spring Split, LDLC OL, qui a ouvert les hostilités jeudi soir face à la formation britannique X7 Esports, qui n’aura pas tenu bien longtemps. Les Français se sont imposés en trois manches, ne laissant aucune chance aux X7, qui avaient pourtant réalisé une belle performance en terminant la phase de groupes avec une seule petite défaite. 

Une demi-finale 100% française, une première dans l’histoire de la compétition. 

Un score de 3-0 partagé par les AGO Rogue face à Bifrost dans le deuxième quart-de-finale. Dès le lendemain, c’était au tour des champions en titre, la Karmine Corp, de faire leur entrée dans l’arbre final, face à l’équipe académique de l’organisation Unicorns of Love, autrefois présente en LCS Europe. Les membres de la KCorp n’auront pas tergiversé. Malgré un faux pas lors de la première manche, qui permettait aux UOL de prendre une courte avance, ce sont trois parties d’affilée que les KC remportaient pour venir mettre fin aux espoirs de leur adversaire. Au-delà d’une qualification en demi-finale, qu’on considérait comme largement atteignable pour la KC, c’est une formation qui monte en puissance que les spectateurs ont pu découvrir lors de ce troisième quart-de-finale. 


Pour clôturer cet avant-dernier round de matchs avant la grande finale de dimanche, ce sont deux des favoris de la compétition qui s’affrontaient dans un France-Espagne qui aura déchaîné les passions. Les Vitality.Bee s’attaquaient en effet à un sacré morceau, en la personne des Fnatic TQ, champions de la saison régulière et des playoffs du split écoulé en ligue espagnole. Et malgré un casting à faire pâlir certaines équipes de LEC, les Vitality se seront montrés largement supérieurs à leurs adversaire. En témoigne le score du match, lui aussi réglé en trois manches. 

Rassurez-vous, vous n’aurez pas à attendre trop longtemps avant de savoir quelles formations disputeront la grande finale qui se tiendra ce dimanche. En effet, les demi-finales auront lieu ce mardi 3 et ce mercredi 4 mai, dès 17 heures !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top