'Divan 52’ reçoit une génération qui a des choses à dire avec Victor Meutelet et Youssef Swatt’s

Musique |

Pour ce cinquième épisode de ‘Divan 52’, Maxime Demière accueille deux étoiles montantes, l’une du cinéma et l’autre du rap : Victor Meutelet et Youssef Swatt’s. Revenons sur leur début de carrière précoce et sur leur aspiration future.

De Proximus

Partager cet article

Dans ce cinquième épisode de ‘Divan 52’, Maxime Demière reçoit un acteur et un rappeur sur son divan. Victor Meutelet est le nouvel acteur français à suivre de près. Du ‘Bazar de la Charité’ à ‘Le Mensonge’ en passant par son apparition dans le série Netflix ‘Emily In Paris’, il est partout. De l’autre côté du canapé, on retrouve le jeune rappeur belge à la plume trempée d’amertume. Youssef Swatt’s s’impose sur la talentueuse scène du rap belge. Il est considéré comme un prodige du genre. Et même si nos intervenants percent dans deux domaines différents, ils ont de nombreux points en communs. C’est ce que révèlent les mots: ‘Mentor’, ‘Trajectoire’ et enfin ‘Se Renouveler’, lancés par Maxime Demière cette semaine. 

Et même s’ils ont choisi de s’exprimer dans différents domaines artistiques, nos deux personnalités ont le même âge, 24 ans, et ont commencé très jeunes. Depuis leurs 15 ans, Victor et Youssef se font connaître du grand public. L’insouciance et la curiosité les ont tous les deux portés. Humbles, nos deux artistes ne s’imaginaient pas percer dans la musique ou dans le cinéma. Ce sont avant tout leurs entourages qui les guident. Pour Youssef Swatt’s, ce sont ses amis qui le poussent à sortir de sa chambre et à faire des vidéos. L’une d’entre eux tombe entre les mains de DéparOne, un grand nom du rap en Belgique. Ce dernier lui propose de produire son premier EP. Pour Victor Meutelet, c’est sa mère qui l’inscrit à ses premiers castings. Très rapidement, il partage l’affiche avec Sandrine Bonnaire et Johnny Hallyday dans le film ‘Salaud, on t’aime’ de Claude Lelouche. Avant même de comprendre l’ampleur de ces opportunités, ils percent dans leur domaine et deviennent célèbres. 

Avoir de l’impact

Quand l’un écrit des textes percutants et engagés, l’autre joue dans des projets qui traitent d'enjeux de société. Pour la mini-série ‘Le Mensonge’, Victor Meutelet joue le petit-fils du maire de Castel-sur-Mer et détruit sa vie en l’accusant de l’avoir violé. L’adaptation de cette histoire vraie permet de mettre "un point final" à cette histoire familiale que des accusations ont anéantie pendant de nombreuses années. L’acteur s’est senti "utile" avec l’équipe de tournage dans cette mission. Il a d’ailleurs rencontré les véritables protagonistes de cette affaire afin de donner à son personnage plus de crédibilité. 

De son côté, le rappeur veut faire passer des messages à travers ses textes. "Je suis conscient en tout cas en tant qu’artistes que tu peux avoir de l’influence, donner de la visibilité sur certains sujets" explique-t-il. C’est le cas pour son morceau 'Moha' qu’il avait écrit plus jeune. Le texte rédigé à la première personne met en scène un enfant de 8 ans qui parle des conflits religieux au Moyen-Orient. Mais, pour lui, le véritable engagement se situe dans les ateliers d’écriture qu’il donne dans le milieu psychiatrique, auprès des enfants placés par les juges ou encore dans les prisons. "Tu arrives et tu peux donner les clefs de l’écriture à des gens et là tu te rends compte que socialement ça a un réel impact parce qu’il y a des gens que ça libère et que ça sert" ajoute-t-il. 


Réunion au cinéma ?

Après presque dix ans de carrière, nos stars se lancent dans de nouveaux projets. Un peu coincé "entre l’action et le coupé" sur les tournages, l’acteur a envi de dépasser ce temps limité pour s’exprimer. Récemment, il est devenu producteur associé. "J’adore parce que ça complète ce que je fais en tant qu’acteur" précise-t-il. En tant que comédien, il se trouve "passif" dans le processus de création du 7ème art. Ici, il devient complètement "actif" car il prend part aux décisions, à l'écriture et aux messages véhiculés. Ce qu’il veut en tant que producteur c’est faire parler "les auteurs qui ont quelque chose à raconter". Et c’est exactement comme cela que se qualifie Youssef Swatt’s, il est écrivain avant d’être rappeur. Dans le futur, il compte écrire sur différents formats et développer la fiction qu’il a toujours affectionnée. Il est également ouvert au cinéma. Est-ce que nous reverrons un jour ces deux-là travailler ensemble sur un film?

Retrouvez le cinquième épisode de la nouvelle saison de ‘Divan 52’’ ce mardi 3 mai sur Pickx+ (chaîne 13). Vous vivez à Bruxelles et vous avez le pack TV en néerlandais ? Vous trouverez Pickx+ sur la chaîne 263.

Vous souhaitez en savoir plus sur la toute nouvelle chaîne Pickx+ et vous vous demandez comment regarder ‘Divan 52’ ' et d'autres programmes exclusifs en tant que client Proximus TV ? En savoir plus ici.

Découvrez en plus sur ce nouveau show par ici :

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top