Oshin Derieuw bat l'Italienne Sylvia Bortot par k.o technique au 9e round à Ingelmunster

Sports | Oshin Derieuw a ajouté la ceinture intercontinentale féminine IBO des super-légers à sa collection grâce à une victoire par k.o technique au 9e des dix rounds de deux minutes, samedi au Hall des Sports communal d'Ingelmunster contre l'Italienne Sylvia Bortot (37 ans). Ce titre, bien que mineur, devrait lui ouvrir les portes de championnats plus importants.

De Belga

Partager cet article

La Belge, qui a fêté ses 35 ans vendredi, toujours invaincue après 15 victoires en autant de combats, avait déjà empoché deux titres mondiaux WBF (World Boxing Federation) des super-légers (entre 61,237 et 63,503 kg) et un titre européen EBU (European Boxing Union) des welters (entre 63,503 et 66,678 kg).

L'Italienne, dont c'est la première défaite en neuf combats, a été arrêtée par l'arbitre. "Ce fut un dur combat, mais c'est précisément ce que je voulais", a déclaré Oshin Derieuw.

"Gagner ici devant mon public, c'est fantastique. Je pense que je boxerai encore trois ans, et je veux arrêter en tant que championne du monde d'au moins une grande fédération de boxe", a ajouté l'épouse de la triathlète Charlotte Deldaele.

Citoyenne de Kuurne, où elle est employée au cabinet du bourgmestre de la commune François Benoit, Oshin Derieuw est membre du club de boxe Hénin-Beaumont, de l'autre côté de la frontière. Elle va d'ailleurs y reboxer le 21 mai. "Cela fait 75 kilomètres aller-retour pour chaque entraînement", précise-t-elle, "mais je ne m'en plains pas..."

Vainqueur aux points à l'unanimité des trois juges (78-74 et deux fois 80-72), le plume (entre 55,338 et 57,152 kg) Stephan Voda, 28 ans, a lui conservé son brevet d'invincibilité en dix combats face au Kosovar des Flandres Liridon Fazliu, 31 ans, dont c'est en revanche la première défaite en sept combats.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top