Charleroi peut encore croire en ses chances

Jupiler Pro League |

Présenté comme l’un des favoris à la victoire dans les Europe Playoffs, le Sporting de Charleroi a mal débuté puisqu’il a été défait par le KaVé Malinois (1-0). Malgré tout, les Zèbres restent bien placés pour aller chercher le dernier ticket européen.

De Pickx

Partager cet article

C’est un début de playoffs raté que nous a offert Charleroi, samedi dernier, sur la pelouse du KV Malines. Les Zèbres, favoris de cette rencontre, se sont inclinés sur le plus petit des scores, via un but de Vanlerberghe à la 51e. Cette défaite a renvoyé les Hennuyers à la dernière place puisque, dans le même temps, Genk s’est imposé face à Gand, qui reste toutefois leader. Mais les écarts se sont resserrés puisque les Buffalos mènent la danse avec 31 points alors que Charleroi ferme la marche avec 27 unités.

Autant dire que rien n’est joué pour Edward Still et ses hommes, à condition de se reprendre dès ce samedi, face à La Gantoise justement. La défaite n’est pas envisageable pour les Zèbres s’ils veulent aller chercher l’Europe, car dans pareil cas, 7 points de retard à 4 matchs de la fin serait quasi synonyme de mise hors-course. Mais si le parcours a mal débuté, il ne faut pas pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain et les raisons d’y croire sont encore nombreuses.

Soigner la finition

Contre le KaVé, Charleroi n’a cadré que 3 fois, contre 2 à son adversaire. Mais à côté de ce faible nombre de tirs cadrés, les Carolos ont allumé la mèche à 15 reprises. Sur le plan offensif, on a donc quand même vu certaines bonnes choses, l’équipe de Still parvenant à se rapprocher à de nombreuses reprises de la cage de Coucke. Une meilleure finition aurait probablement permis de s’en sortir avec autre chose qu’une défaite.

Face aux Gantois, il faudra donc soigner cet aspect du jeu. Ajuster la mire sera important, même s’il faudra faire sans Bayo, prêté par Gand et qui ne peut jouer contre son employeur. Si les Zèbres se procurent autant de possibilités et parviennent à cadrer un peu plus, ils pourraient réaliser une bonne opération.

Gand démobilisé ?

La bonne nouvelle pour Charleroi, c’est peut-être justement de jouer face à Gand. Car avec sa victoire en Coupe, les Buffalos ont décroché un ticket pour les barrages de l’Europa League. Or, les playoffs ne permettent qu’une qualification au deuxième tour qualificatif de la Conference League. Gand n’a donc aucun intérêt dans ce ticket pour une compétition « inférieure » à la C3. De là à dire que les hommes de Vanhaezebrouck vont aligner 6 défaites, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Mais leur motivation sera forcément moindre dans des matchs sans enjeu. Charleroi pourrait donc profiter de cette démobilisation mentale des Gantois pour aller chercher trois points importants.

Outre le fait de revenir à 1 point de leur adversaire, ils profiteraient aussi du résultat entre Genk et Malines. Les deux équipes flamandes possèdent deux points de plus que Charleroi. L’idéal pour les Zèbres serait un partage, voire une victoire de Genk afin de rester dans leur sillage à l’aube du duel face à eux. Charleroi peut donc continuer à rêver de l’Europe.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment Sporting Charleroi – La Gantoise ce samedi 30 avril à 18h30, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top