Pep Guardiola impatient de se mesurer au Real Madrid

UEFA Champions League | Pep Guardiola retrouvera le Real Madrid, qu'il a souvent affronté avec Barcelone, mardi, en demi-finale aller de la Ligue des Champions. "Si nous devons jouer contre leur histoire, nous n'avons aucune chance, ils sont meilleurs à ce niveau. Mais nous avons l'envie de nous mesurer à eux, c'est un test incroyable", a confié l'entraîneur de Manchester City en conférence de presse lundi.

De Belga

Partager cet article

"Nous voulons essayer", a indiqué Guardiola. "Nous devrons souffrir, être unis. Et attaquer quand nous aurons le ballon. Ce serait la même chose contre le Bayern Munich ou Barcelone. Ce sont des équipes qui se sont souvent retrouvées dans cette position. Au cours de la dernière décennie, nous n'étions presque jamais là, et maintenant, nous le sommes, ce qui est bien." Guardiola sait que son équipe "devra jouer deux matchs exceptionnels pour atteindre la finale".

Comme joueur puis comme entraîneur du Barça, Guardiola a souvent trouvé le Real sur sa route. "J'ai gagné et j'ai perdu contre eux. Quand on joue autant de fois contre la même équipe, on gagne et on perd. Il n'y a pas d'autres moyens que de combattre le talent du Real que d'essayer de le faire avec plus de talent encore", a résumé l'Espagnol.

"Nous affronterons des joueurs qui se sont trouvés souvent dans cette situation, et qui ont été même au-delà, atteignant les finales et les gagnant", a ajouté Guardiola. "Cela nous manque. Mais peut-être ont-ils des problèmes que nous n'avons pas. Nous pouvons tout planifier, mais au final, c'est du 11 contre 11 et c'est la qualité et la force mentale qui décident."

L'entraîneur de City a confirmé que Kyle Walker et John Stones sont incertains. "Ils ne se sont pas entraînés depuis une semaine, dix jours. Nous verrons demain comment ils se sentent et prendrons une décision."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top