La folle remontada de Nadal contre Ljubicic à Madrid en 2005

Sports | S’il ne devait retenir qu’un souvenir de son histoire avec le tournoi ATP de Madrid, Rafael Nadal choisirait sans aucun doute sa première finale. En 2005, l’Espagnol revenait du diable vauvert pour terrasser Ivan Ljubicic en cinq sets.

De Proximus

Partager cet article

Maître incontesté de la terre battue, Rafael Nadal n’a pas seulement pu compter sur son talent pour devenir une légende de son sport. À de nombreuses reprises durant sa carrière, le Majorquin a fait la preuve de son mental d’acier pour renverser des situations compromises voire désespérées. Ce fut notamment le cas le 23 octobre 2005, en finale du tournoi de Madrid face au Croate Ivan Ljubicic.

Pour Nadal, 2005 fut véritablement l’année de l’explosion au plus haut niveau. En début de saison, le phénomène de précocité perd la finale du Masters de Miami face à Roger Federer, puis s’impose successivement à Monte-Carlo, Barcelone puis Rome. Grand favori de Roland-Garros, il remporte son premier trophée Porte d’Auteuil contre Mariano Puerta.

Un mental à toute épreuve

Quelques mois plus tard, c’est en qualité de numéro deux mondial, déjà, que Nadal retrouve Ljubicic, tête de série numéro 8, en finale du tournoi de Madrid, qui se disputait à l’époque sur dur en indoor en fin de saison. Pour en arriver là, le Majorquin n’a pas dû forcer son talent. Il a balayé ses adversaires un à un, ne concédant pas le moindre set. En finale, cependant, Nadal va se faire surprendre par son opposant.

Ljubicic prend en effet rapidement les commandes du match, dictant le jeu et faisant très mal à Nadal avec son puissant revers à une main. Dépassé, Nadal subit et laisse filer deux sets au Croate : 6-3, 6-2 Ljubicic. Le match semble alors plié, au vu de la maîtrise affichée par l’imposant Ljubicic. C’était sans compter sur le mental de guerrier de Nadal.

Au troisième set, l’Espagnol va prouver qu’il fait partie de la trempe des plus grands champions en faisant preuve d’une incroyable force mentale. Petit à petit, il retrouve de la précision et reprend le contrôle du match en enchaînant passings gagnants et coups droits liftés dévastateurs. Le Croate est progressivement acculé et finit par être rejoint. Devant son public, Nadal est en passe de gagner le combat psychologique, mais rien n’est encore fait.

"Un match inoubliable"

Le cinquième et dernier set est en effet très serré et les deux hommes sont contraints de se départager au tie break. Dans une ambiance surchauffée, Nadal parvient finalement à prendre le dessus sur son coriace adversaire pour signer une remontada mémorable (3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 7-6). Le taureau de Manacor n’a jamais oublié cette victoire acquise de haute lutte, qu’il considère comme son plus beau souvenir dans la capitale espagnole.

“C’était un match inoubliable, tellement excitant, je me souviens que les fans étaient incroyables”, confia-t-il des années plus tard, avant d’ajouter : “Ce match m’a coûté quelques mois de ma carrière, car je me suis cassé le pied. Le lendemain, je me suis réveillé et je ne pouvais pas marcher, mais cela en valait la peine. L’émotion que j’ai ressentie en valait la peine, c’est impossible de l’oublier.”

Une fois de plus, dans le sport tout est possible !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top