13Mini, le nouveau visage du rap belge

Musique |

Comme chaque semaine, Proximus Pickx met les artistes belges prometteurs en lumière. Cette fois, c’est au tour du rappeur 13Mini d’être sous le feu des projecteurs. Rencontre avec ce nouveau visage de la scène hip-hop belge !

De Proximus

Partager cet article

Bonjour 13Mini, tu peux te présenter ?

13Mini : « Bonjour, oui bien sûr. Je m’appelle 13Mini, je suis un rappeur originaire d’Ottignies-Louvain-La-Neuve. Je fais du rap aux influences de variété française et j’ai sorti mon premier EP le 15 avril dernier. J’écris de la musique depuis que j’ai 13 ou 14 ans. En 2018, j’ai démarré des sessions en studio et je suis tombé amoureux de ce milieu ! Du coup, là ça fait un an que je suis vraiment rappeur à temps plein et que la musique est devenue mon activité principale. »

Pourquoi « 13Mini » ?

13Mini : « Le chiffre 13, c’est pour mon code postal. Dans le quartier, on appelait ça le bloc 13, donc j’ai voulu faire référence à ma ville d’origine. Quant à Mini, c’est mon surnom depuis tout jeune, mon entourage m’a toujours appelé comme ça. »

Comment décrirais-tu ta musique ?

13Mini : « Je fais du rap aux influences de variété française. En réalité, ma musique a énormément d’influences différentes car j’écoute beaucoup de musiques différentes dont je m’inspire. Globalement, je veux ramener de la mélodie dans mes titres tout en restant urbain. »

Justement, quels sont les artistes qui t’influencent ?

13Mini : « Plus jeune, j’ai été bercé par la musique que mes parents écoutaient et ces artistes ont encore aujourd’hui une forte influence dans ma musique. Je pense à Brel, Renaud, Barbara, Georges Brassens, desquels ma mère était très fan. C’est vraiment ces chanteurs qui m’ont donné l’amour de la musique et des textes francophones. Ensuite, j’ai connu le rap avec mes grands frères, je pense à Sniper, La Cliqua et plus récemment Orelsan, qui est une vraie source d’inspiration aussi. J’adore vraiment la tournure que le rap prend actuellement, notamment avec des artistes comme Josman ou Zamdane. »

Le rap belge aussi est à son apogée depuis quelques petites années, qu'en penses-tu ?

13Mini : « J’adore le rap belge, et bien indépendamment du fait que je suis moi-même Belge. Il y a des artistes qui ont innové à fond, à commencer par Hamza qui, pour moi, a ramené des toplines incroyables. Il a l’une des meilleures plumes du rap français actuel. On a vraiment des pépites dans notre pays et forcément, voir des chansons de rap belge marcher à ce point-là, même en France, ça motive et ça donne envie d’y faire sa place aussi. »

Où puises-tu l’inspiration pour composer tes textes ? Quels sont les thèmes que tu abordes, notamment dans ton EP « Mauvaise Réputation » ?

13Mini : « Pour ce premier EP, on a choisi des tracks introspectives. C’est la première production, donc c’est un peu la carte de visite de qui je suis et de ce que je propose. ‘Mauvaise Réputation’ ce sont des textes très introspectifs. J’ai puisé mon inspiration dans mon vécu et dans ma vie de tous les jours, mais aussi dans des discussions avec les autres. Je suis quelqu’un de super sociable, j’aime parler avec les gens. Entre amis, on refait souvent le monde et j’écris beaucoup après avoir échangé avec les autres. »

Pourquoi avoir intitulé ce premier EP « Mauvaise Réputation » ?

13Mini : « Mauvaise réputation, c’est un clin d’œil à Georges Brassens. Cette chanson m’a bercé et son message me tient à cœur et m’a beaucoup inspiré. C’est une chanson qui fait primer l’intégrité sur l’intégration. À travers ce morceau, il a voulu faire primer le fait que tu peux rester toi-même à 100%, avec tes qualités et tes défauts, sans pour autant être quelqu’un de mauvais. Ce titre c’est un vrai éloge à l’intégrité, et au fait de ne pas accepter de devenir ce qu’on voudrait que tu sois. Personnellement, j’ai toujours suivi mon chemin dans cette optique-là, donc j’ai voulu faire un clin d’œil à ces valeurs avec le titre de mon EP. »

Quels sont tes prochains projets ? Et que peut-on te souhaiter pour la suite ?

13Mini : « Je suis déjà sur mon deuxième projet, donc j’enregistre beaucoup de chansons. C’est en cours, donc je ne peux rien dire de plus concret pour l’instant. Je serai aussi en concert au Botanique le 14 mai prochain. Tout ce que je peux dire, c’est que je ne compte pas dormir car je vais continuer à bosser d’arrache-pied. Je me sens super épanoui dans ce que je fais et j’espère vraiment que ça va continuer. On peut donc me souhaiter que ça dure et surtout de rester aussi heureux qu’aujourd’hui ! »

Retrouvez 13Mini et son premier EP ‘Mauvaise Réputation’ sur Spotify, Youtube et Soundcloud.

Rendez-vous le 14 mai au Botanique à Bruxelles pour un concert exceptionnel de 13Mini.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top