Megan Thee Stallion, "Coach des filles sexy", met le feu à Coachella

Festivals | Megan Thee Stallion, l'une des rappeuses les plus acclamées des Etats-Unis, a rassemblé des milliers de fans autour de la scène principale du festival Coachella samedi soir, où elle a livré un spectacle des plus torrides.

De Belga

Partager cet article

"Coachella. Êtes-vous prêtes mes hotties (filles sexy)", surnom qu'elle donne à ses fans, a-t-elle lancé sous une avalanche d'applaudissements à l'ouverture de son premier spectacle à l'un des festivals de musique les plus regardés du monde, vêtue d'un body futuriste à string argenté et un corset moulé.

La jeune femme de 27 ans a fait une rétrospective de ses tubes, dont "Big Ole Freak" et "Body", mais au lieu de son débit acéré - qui avait parfois du retard sur la piste de fond - ce sont ses mouvements de danse rendus possibles par des cuisses incroyablement fortes qui ont volé la vedette. 

"Je marche et parle comme un mac car je le suis", a craché la rappeuse Megan Pete, née à Houston et lauréate d'un Grammy, en se pavanant sur la scène.

"Où sont mes hotties ?", a-t-elle crié en direction de la foule, comme un clin d'oeil à sa chanson "Hot girl summer", sortie en 2019 qui l'avait propulsé vers la gloire. 

Cheveux flottant et twerks claquant encore plus fort que ses barres, Megan a fait honneur à son statut de Reine des hotties, devenant suggestive avec le micro et attirant les cris de la foule avec des mouvements de danse mimant la fellation.

"Mesdames, si vous aimez votre corps, faites du bruit!", a-t-elle ordonné.

Vers la moitié de son spectacle, elle a disparu pendant plus de cinq minutes, revenant sur scène dans un autre body en résille associé à des bottes turquoise à hauteur de genou, style disco.

"C'est ma première fois à Coachella, et je suis prête à tout déchirer avec vous!", a-t-elle lâché. "Nous allons tout déchirer comme en 2019".

Megan Thee Stallion a ensuite demandé à ses légions de fans de brandir les lampes de leurs téléphones portables, avant de se lancer dans sa dernière collaboration avec Dua Lipa, "Sweetest Pie".

Et comme promis au début du mois, la rappeuse a dévoilé un nouveau titre qui n'a pour l'instant pas de nom officiel.

Mais si les paroles, et les mouvements de danse, ont quelque chose à voir avec le titre, le titre pourrait être "Dick Don't Run Me", un hymne d'émancipation dénigrant les ex-amants.

"Merci aux... bombes, car sans les bombes..., il n'y aurait pas de hot girl culture", s'est-elle époumonée.

Elle a clôturé son show avec "Savage", le single issu de son EP "Suga", qui s'est enflammé sur TikTok avant d'être remixé par Beyonce. Ce hit fait partie des grands succès de 2020, malgré sa sortie pendant la première vague de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis.

Megan Thee Stallion était le dernier acte avant la tête d'affiche Billie Eilish. Elle a quitté la scène tandis que se projetaient des images de feu derrière elle. 

Se déclarant pour toujours "coach des filles sexy", elle a eu quelques mots pour les détracteurs. 

"Si tu ne me connais pas, demande à ton amant de te parler de moi", a-t-elle dit, un brin provocatrice.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top