'Divan 52’' révèle les personnalités sous les étiquettes de Pierre Kompany et James Deano

Cinéma | Pour ce troisième épisode de 'Divan 52’', Maxime Demière accueille deux visages connus du grand public, l’un en politique et l’autre dans le rap et l’humour : Pierre Kompany et James Deano. Comment se détache-t-on des étiquettes que l’on met sur soi ? C’est la question posée dans cette émission.

De Proximus

Partager cet article

Dans ce troisième épisode de 'Divan 52’', Maxime Demière reçoit deux personnalités belges sur son divan. D’un côté, le politicien et père de footballeur Pierre Kompany ; et de l’autre, le rappeur, stand-upper et fils du commissaire James Deano. Un duo qui semble improbable au premier abord, aussi bien au niveau générationnel que dans leur domaine de prédilection. Mais au fil de la conversation et des thématiques abordées, Pierre et James se sont trouvés des points communs. Dans cette interview, ils sont confrontés aux différents mots : Engagement, Etiquette, Point de rupture et Transmission.

Ces deux personnalités sont aussi inspirantes l’une que l’autre. Pierre Kompany s’est engagé très jeune en politique en observant la société autour de lui au Congo et suite à des événements marquants vécus à Kinshasa. James Deano a fait ses débuts en tant que rappeur à 17 ans par plaisir musical. Mais, étant blanc, originaire de Waterloo et fils de commissaire, se faire une place dans ce milieu paraissait compliqué à l’époque.

Les étiquettes

Ces étiquettes ont amené James Deano à, entre autres, prendre un nom de scène. Olivier ne faisait pas très ‘street’. Aujourd’hui, il fait également du stand-up et est chroniqueur dans des émissions telles que ‘Le Grand Cactus’ à la RTBF. Pierre se souvient également d’un concert à Kinshasa. Son titre le plus connu, ’Les blancs ne savent pas danser’, a rencontré un énorme succès et en a fait rigoler plus d’un.

Comme James, Pierre porte des étiquettes multiples. D’abord, il a toujours été vu comme un noir au premier abord dès son arrivée en Belgique à l’âge de 28 ans. Pour combattre les préjugés auxquels il était confronté, il faisait preuve d’une grande maturité. Son arme : la réflexion.  "Il y a un âge pour tout. Il y a un âge pour l’action, et un âge pour la réflexion , a-t-il expliqué dans l’émission. Outre cette première étiquette, il est devenu le premier bourgmestre noir de l’histoire de la Belgique dans la commune de Ganshoren à Bruxelles. Pierre Kompany est également le père du joueur de football Vincent Kompany.


Retrouvez le troisième épisode de la nouvelle saison de ‘Divan 52’’ ce mardi 19 avril sur Pickx+ (chaîne 13). Vous vivez à Bruxelles et vous avez le pack TV en néerlandais ? Vous trouverez Pickx+ sur la chaîne 263.

Vous souhaitez en savoir plus sur la toute nouvelle chaîne Pickx+ et vous vous demandez comment regarder ‘Divan 52’ ' et d'autres programmes exclusifs en tant que client Proximus TV ? En savoir plus ici.

Découvrez en plus sur ce nouveau show par ici :

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top