One day, one goal : quand Olivier Doll mitraillait la lucarne

Jupiler Pro League |

Avant d’être consultant, Olivier Doll fut un brillant joueur de foot. L’arrière-droit a évolué des années à Anderlecht puis à Lokeren. C’est dans ce deuxième club qu’il nous a gratifiés d’un très joli but, au crépuscule de sa carrière.

De Pickx

Partager cet article

Olivier Doll fait partie de ces joueurs qui se sont révélés avec Seraing au début des années 90, à l’image également d’un Michael Goossens, d’un Edmilson, d’un Wamberto ou encore d’un Axel Lawarée. Mais contrairement à eux, ce n’est pas le Standard qu’il a rallié après son départ des bords de Meuse mais le Sporting d’Anderlecht. Il restera 10 saisons chez les Mauves, jouant plus de 230 matchs, avant de partir à Lokeren.

Il y arrive à 31 ans, avec l’idée d’y terminer sa carrière. Il y restera 6 saisons, disputant près de 180 rencontres pour le compte du club de feu Roger Lambrecht. En tant que défenseur droit, il avait rarement l’occasion de mettre le nez à la fenêtre sur les actions offensives, mais c’est pourtant dans le pays de Waes qu’il inscrira un magnifique but, alors que sa carrière touchait à sa fin.

Une mine sous l’équerre

Lors de la saison 2009-2010, la dernière d’Olivier Doll, Lokeren peine à prendre des points. Les Waeslandiens joueront toute la saison avec l’objectif premier de se maintenir, terminant finalement à la 14e place. Lors de la phase classique, Lokeren ne remportera que 7 matchs. Et Olivier Doll fut l’un de ceux qui permit à son équipe de gagner l’un ou l’autre match.

Début février 2010, Lokeren reçoit Malines, alors 8e. Sur le papier, il n’y a pas photo, le KaVé doit s’imposer. Mais c’est le contraire qui va se passer, grâce aux défenseurs de Lokeren. Après une ouverture du score par Ibrahima Gueyé, Olivier Doll doublait la mise peu avant la mi-temps. Sur une action spectaculaire, le défenseur voyait le cuir revenir dans ses pieds après un retourné acrobatique de Malki. Ni une, ni deux, il fusillait en volée le but de Wouter Biebauw et envoyait le ballon dans la lucarne malinoise. Une victoire importante dans le décompte final.

Fin de carrière

Après ce match, Olivier Doll allait encore jouer 5 fois pour le compte de Lokeren : à 4 reprises durant la phase classique, et une fois dans les play-offs 2. C’est à l’occasion du premier match de cette nouvelle phase, contre le Cercle de Bruges, tirera un train sur une carrière de presque 20 ans. Il partira en beauté, Lokeren s’imposant 5-3 face aux Brugeois.

Contacté rapidement par Anderlecht pour devenir coach dans ses équipes de jeunes, Doll a refusé la proposition. Le Liégeois a préféré embrasser assez rapidement la carrière de consultant TV, devenant l’un des meilleurs de Belgique francophone. Sa longue carrière entre Seraing, Anderlecht, Lokeren et les Diables Rouges lui permet d’analyser avec justesse le football d’aujourd’hui.

Fan de notre série ? Revivez le but de Wilfried Dalmat avec l’Olympique de Marseille.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top