L’Union peut-elle aller chercher le titre ?

Jupiler Pro League |

On y est ! Le championnat va entrer dans la dernière ligne droite et une question brûle les lèvres de tous les supporters du pays : l’Union Saint-Gilloise peut-elle devenir championne de Belgique, quelques mois seulement après son retour en D1 ?

De Pickx

Partager cet article

Le conte de fées va-t-il continuer pour l’Union Saint-Gilloise ? Les promus ont terminé la phase classique en tête du championnat et entameront donc les Champions play-offs dans la peau du favori au titre. Mais les Saint-Gillois ont-ils les armes pour réaliser ce qui serait un exploit incroyable dans l’histoire du football belge ?

Le système des play-offs rebat une partie des cartes, et plus particulièrement la division des points par deux. Avec 6 matchs à jouer, le suspense sera intense car les écarts sont réduits. Dans l’optique où le match contre le Beerschot accouchera d’un score de forfait en faveur des Bruxellois, ceux-ci compteront 2,5 points de plus que Bruges, soit 3 à l’arrondi supérieur, 5,5 (donc 6) sur Anderlecht et enfin 6 sur l’Antwerp. Si elle veut aller chercher un 12e titre, l’Union ne pourra pas se louper et devra entamer ce round final pied au plancher pour conserver confiance et dynamique.

Faire mieux qu’en phase régulière

Durant la phase régulière, l’Union a affronté deux fois le Club, Anderlecht et l’Antwerp, récoltant un total de 10 points sur 18 face à ces équipes. De mêmes résultats seraient-ils suffisant pour aller chercher le titre ? Non, car si l’Union a pris 6 points contre Anderlecht et 3 sur l’Antwerp (assez pour les tenir à distance), elle n’en a pris qu’un seul contre Bruges. Si les résultats devaient être les mêmes, le Club dépasserait donc les Saint-Gillois sur base uniquement des confrontations directes.

Toutefois, les trois autres équipes perdront également des points. Quand on regarde les résultats du Club, d’Anderlecht et de l’Antwerp, eux aussi devront faire mieux qu’en phase régulière pour aller chercher les Saint-Gillois. Bruges n’a ainsi pris que 11 points face à ses concurrents, ce qui reste mieux que l’Antwerp (7) et Anderlecht (5). Si les résultats devaient être les mêmes, l’Union terminerait avec 49 points, le Club avec 47, l’Antwerp avec 39 et Anderlecht avec 37. Cela passerait, mais pour s’éviter tout stress, l’Union devra faire mieux. Il faudra également voir comment le calendrier s’agence, ce qui pourrait aussi être déterminant.

Manque d’expérience

Depuis le début de la saison, l’Union surfe sur un enthousiasme jamais vraiment mis à mal. Les Saint-Gillois ont eu quelques creux, mais dans l’ensemble ils ont toujours pu jouer de manière positive, sans pression et en continuant sur ce qui avait été réalisé en D1B. Les choses seront un peu différentes désormais, car le statut du club ne sera plus le même en play-offs.

En terminant premier de la phase régulière, l’USG devra assumer son statut de favori. Toutefois, contrairement au Club de Bruges, l’expérience dans ce domaine n’est pas énorme. En D1B, les Saint-Gillois ont été champions au terme d’une phase classique. Ici, avec la division des points par deux et le nombre d’adversaire réduit, la pression sera tout autre. D’autant plus que beaucoup espèrent voir l’Union championne, ce qui rajoutera une certaine pression.

Des chiffres prometteurs

Pour autant, l’Union a plusieurs atouts dans son sac pour aller chercher un premier titre depuis… 1935. Et notamment sa force de frappe. Avec 73 buts marqués (sans prendre en compte le potentiel 5-0 contre le Beerschot donc), les Saint-Gillois affichent la meilleure attaque du championnat, avec une moyenne de plus de 2 buts inscrits par match. Bruges et Anderlecht font presque aussi bien (72), mais l’Union a montré plus de régularité dans ses résultats, alors qu’Anderlecht, par exemple, a profité de l’un ou l’autre très gros carton. Reste que le duo Undav-Vanzeir peut faire mal.

Mais c’est surtout derrière que l’Union a l’avantage. Avec seulement 27 buts encaissés, le club possède la meilleure défense du championnat. Anderlecht (36), Bruges (37) et l’Antwerp (38) ont tous encaissé au moins un but par match. Finalement, c’est peut-être là que la différence pourra se faire.

Suivez la Jupiler Pro League et ses champions play-offs tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top