Xavier Siméon peut-il briller à nouveau aux 24 heures du Mans Motos ?

Auto-Moto |

La 43ème saison du Championnat du Monde d'endurance moto débute par les 24 Heures du Mans Motos ce week-end dès samedi 16 et dimanche 17 avril. Cette course d'endurance est tout à fait à la portée du pilote belge Xavier Siméon et de son équipe. Ils ont en effet remporté l'édition de l'année dernière. Le pilote belge et le Suzuki Endurance Racing Team (SERT) vont donc tenter de conserver leur titre.

De Pickx

Partager cet article

Xavier Siméon enfile la combinaison de course du Suzuki Endurance Racing Team (SERT) pour la troisième saison consécutive. Il avait rejoint en 2019 Gregg Black et Etienne Masson dans le team. L’équipe a remporté le championnat du monde d’endurance moto en 2020 et 2021. Au cours de cette même année 2021, Sylvain Guintoli s’est ajouté à la formation. Et ensemble, ils ont remporté, cette année-là, les 24 heures du Mans Motos.

Siméon a beaucoup d'expérience dans le domaine de la moto. Le pilote a terminé sixième du championnat MotoE 2019 et 27ème du championnat du monde MotoGP 2018. Les années précédentes, il avait participé au championnat du monde Moto2. Mais depuis quelques années, il s'aventure également dans les courses de moto longue distance et, de son avis, elles sont plus éprouvantes. « L'endurance est physiquement très difficile par rapport au MotoGP », a-t-il déclaré dans une interview. « C’est une approche totalement différente car l’effort sur la moto n’est pas le même. En endurance, pendant la course, on roule dans les mêmes chronos qu’en qualification, parfois même plus vite, et on fait huit relais de presque une heure en 24 heures, en gardant un rythme constant. C’est hyper physique, avec une gestion de l’effort qui est forcément différente d’une course comme en MotoGP où tu donnes tout durant quarante minutes. Physiquement et moralement, l’endurance est beaucoup plus éprouvante, d’autant que les conditions changent pendant l’épreuve, il faut s’adapter à la nuit et parfois à la pluie. »

Une bonne ambiance au SERT et dans les tribunes

Si, malgré le haut niveau de difficulté, Siméon préfère les longues courses du championnat du monde d'endurance FIM, c'est parce qu’il roule plus à son plein potentiel et qu'il y a une bonne ambiance au sein du Suzuki Endurance Racing Team. « C’est vraiment dur mais c’est ce que je préfère aujourd’hui, surtout au SERT où l’ambiance est très bonne ».

Cette année, cette bonne ambiance sera également présente dans les tribunes du Mans puisque les spectateurs vont être autorisés à assister aux épreuves du championnat pour la première fois depuis deux ans. Le championnat débute le samedi 16 avril sur le circuit Bugatti, plus court (4,185 km) que le circuit de la Sarthe (13,626 km) mais situé sur le même domaine. Les amateurs seront impatients de voir si Siméon et ses coéquipiers pourront réitérer leur victoire de l’année dernière.

Regardez les 24 heures du Mans Motos le samedi 16 avril à partir de 14h45 sur Eurosport 2, puis à partir de 23h jusqu’à dimanche sur Eurosport, sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top