Pas de vainqueur, mais des buts entre Feyenoord et le Slavia Prague

UEFA Conference League | Feyenoord et le Slavia Prague n'ont pu se départager ce jeudi à l'issue du match aller des quarts de finale de la Conference League de football. Les deux équipes se sont quittées sur le score de 3-3. Menés 1-2, les Néerlandais ont renversé la situation dans le dernier quart d'heure avant d'être rejoints dans les ultimes secondes.

De Belga

Partager cet article

Troisième de Eredivisie, Feyenoord ne tardait pas à prendre l'avance dans cette rencontre devant ses supporters par l'entremise du Colombien Luis Sinistera (10e, 1-0).

Éliminé en quarts de finale de l'Europa League la saison dernière par Arsenal, le Slavia Prague réagissait en toute fin de première mi-temps et rétablissait l'égalité grâce à l'ancien Gantois Peter Olayinka (41e, 1-1).

Pas rassasiés par cette égalisation, les deuxièmes du championnat tchèque prenaient les commandes après un peu plus de vingt minutes en seconde période par le Nigérian Yira Sor (67e, 1-2).

Les Néerlandais ne se laissaient pas abattre et revenaient à la marque à un quart d'heure du terme. Marcos Senesi était au bon endroit pour propulser une passe de l'ex-Genkois Cyriel Dessers au fond des filets (75e, 2-2).

Galvanisés par cette égalisation, les joueurs de Rotterdam pensaient arracher la victoire dans les dernières minutes du temps réglementaire via Orkun Kokcu (86e, 3-2).

Le Slavia est toutefois revenu une nouvelle fois au score dans les ultimes secondes grâce à Ibrahim Traore (90+5, 3-3).

Le match retour aura lieu le 14 avril en République tchèque.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top