La croissance explosive de l’esport sur mobile

Esports | La popularité des sports électroniques sur les smartphones a connu une croissance exponentielle ces dernières années. Que se cache-t-il derrière cette énorme croissance ? Éléments de réponse dans ce dossier. 

De Proximus

Partager cet article

Tout fan d’esport l’a forcément remarqué au cours des derniers mois et des dernières années : l’esport sur mobile connait une croissance sans pareil. Les jeux sur smartphones n’ont jamais été aussi populaires, avec des millions de spectateurs et des cagnottes énormes. Pourtant et alors que ces jeux rassemblent d’énormes communautés en Asie du Sud-Est, ces jeux sont à peine remarqués dans notre partie du monde. Mais que se cache-t-il derrière cette croissance explosive ?

Vous ne pouvez pas l’ignorer de nos jours. Chaque semaine, de nouveaux tournois et circuits majeurs d’esport sur mobile sont annoncés. Lors de l’annonce récente des Snapdragon Pro Series, un écosystème esportif mobile doté d’un prizepool de deux millions de dollars, Craig Levine, PDG de l’ESL, a décrit le secteur comme “l’avenir du jeu-vidéo“.

Un message sans équivoque de la part du plus grand organisateur de tournois au monde. Contrairement à d’autres entreprises, ESL voit un grand potentiel dans les sports électroniques sur les smartphones. Et ce n’est pas surprenant, au vu des revenus des éditeurs de jeux mobiles qui ne font qu’augmenter chaque année.

Tencent, géant chinois du jeu-vidéo dont l’offre comprend plusieurs titres mobiles, a récemment annoncé que son chiffre d’affaires en 2021 avoisinait les 32,38 milliards de dollars, soit une augmentation d’un peu moins de 10% par rapport à 2020. Pour vous donner une idée, ce nombre représente plus que le chiffre d’affaires combiné de Microsoft et de Nintendo. Selon l’entreprise chinoise, cette croissance est principalement due aux jeux mobiles, notamment PUBG Mobile, Brawl Stars et Clash of Clans.

Une croissance qui se traduit également dans les chiffres d’audience de ces jeux. Les Free Fire World Series 2021, par exemple, ont atteint 5,4 millions de téléspectateurs, devenant ainsi le tournoi le plus regardé de l’histoire de l’esport. Quatre des cinq événements les plus regardés en 2021 tournent même autour des jeux mobiles, avec deux championnats mondiaux : Mobile Legends Bang Bang, et le championnat mondial PUBG Mobile.

Les cashprize de ces tournois sont également impressionnants. Comme dans l’esport “traditionnel”, des millions de dollars sont souvent dépensés en compétition. Dans les tournois d’Arena of Valor, un MOBA mobile particulièrement populaire en Asie, pas moins de 12 millions de dollars ont été distribués en 2021. Cette année, ces événements seront fusionnés avec Honor of Kings, la variante chinoise d’AoV. Un changement qui devrait conséquemment faire doubler la mise.

Une grosse popularité dans les pays en voie de développement

Pourtant, en Occident, on accorde encore que peu d’attention à l’esport mobile. Ici, les projecteurs sont principalement braqués sur les esports traditionnels, tels que League of Legends, FIFA et Counter-Strike : Global Offensive. La grande demande de jeux pour smartphones ne vient donc pas principalement d’ici, mais de régions moins développées comme certains pays d’Amérique du Sud et d’Asie.

Compte tenu de leur situation économique, ce n’est pas illogique. Les consoles et les PC de jeu sont extrêmement chers, et avec la crise du corona, les prix des GPU n’ont jamais été aussi élevés. Les amateurs de jeux vidéo des pays à faible revenu n’ont donc pas d’autre choix que de se tourner vers leurs smartphones.

Prenez un pays comme le Brésil, par exemple. Le pays d’Amérique du Sud ne se porte pas très bien économiquement, et il existe également une taxe d’importation stricte sur les consoles. Il n’est pas surprenant que LOUD Gaming, l’une des plus grandes organisations actives dans l’esport mobile, soit d’origine brésilienne. À peine un an après sa fondation en 2019, la chaîne YouTube officielle de LOUD avait d’ailleurs dépassé la barre du milliard de vues, signe d’un intéressement grandissant de la communauté.

Playhard, le fondateur de LOUD Gaming – © Instagram

En Asie également, les jeux sur smartphones sont très populaires. L’Inde, par exemple, est devenu le plus grand marché pour PUBG Mobile. Des pays pauvres comme l’Indonésie et les Philippines ont des ligues franchisées pour toutes sortes de titres mobiles. L’Afrique, un continent à peine représenté dans les sports électroniques, est de son côté considérée comme le marché de l’avenir.

Des smartphones ultrarapides

En outre, les smartphones sont devenus extrêmement puissants ces dernières années. Les smartphones modernes peuvent facilement gérer les paramètres les plus élevés des derniers jeux, et ont même assez de puissance restante pour diffuser le gameplay en direct sur Twitch. Des téléphones spéciaux pour les jeux sont disponibles depuis peu, et des accessoires spéciaux peuvent transformer votre smartphone en une véritable manette.

Non seulement la puissance des smartphones a augmenté, mais leur disponibilité a également connu une croissance exponentielle ces dernières années. En cinq ans, le nombre d’utilisateurs de smartphones a augmenté d’un peu moins de 50 %, passant de 4,435 milliards à 6,646 milliards. Les experts estiment même qu’en 2025, 72 % des internautes n’utiliseront que des smartphones pour surfer sur Internet.

Les grands développeurs capitalisent intelligemment sur ce phénomène, en proposant de plus en plus régulièrement des portages de leurs jeux phares sur mobile. League of Legends a Wild Rift, PUBG a PUBG Mobile, Call of Duty a Call of Duty Mobile, Rocket League a Rocket League Sideswipe, et ainsi de suite. Des jeux comme Fortnite et Hearthstone sont même entièrement interchangeables avec des PC et/ou des consoles. La configuration requise pour faire tourner ces jeux est délibérément faible afin de les rendre jouables par le plus grand nombre.

Il est donc peut-être temps que les pays occidentaux s’intéressent davantage aux sports électroniques mobiles. Il n’y a que sur Wild Rift que nous nous en sortons bien. L’organisation belge Game-Lord, avec notre compatriote Zefta dans ses rangs, a remporté la première place du championnat EMEA 2022 à la fin du mois de mars.

Dans Mobile Legends Bang Bang, Free Fire et PUBG Mobile, aucune équipe européenne ou nord-américaine ne figure dans le top 10. Il est donc grand temps que d’autres organisations suivent l’exemple de Game-Lord et changent cela !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top