Face au Celtic, Giovanni Van Bronckhorst peut-il remettre les Rangers en tête ?

Premier League |

Comme les années précédentes, la lutte pour le titre en Écosse se transforme en un duel entre les Rangers et le Celtic. La saison dernière, les Rangers ont retrouvé les joies du titre après les neuf consécutifs du Celtic, le rival de la ville. En pleine renaissance, les Rangers, cette fois sous la houlette de Giovanni Van Bronckhorst, vont-ils réussir un doublé ?

De Proximus

Partager cet article

La saison dernière, les Rangers ont connu une année magique. Ils ont décroché le titre de champion d'Écosse avec une facilité déconcertante. Pas un seul match de perdu et l’écart avec le premier poursuivant, le Celtic, était de 25 points. On ne peut pas dire qu’il y ait eu une vraie lutte pour le titre. Le chef d'orchestre de ce succès fut Steven Gerrard, qui est également resté à bord au début de la saison. Mais en novembre, le Britannique n'a pas pu résister à l'attrait de la Premier League. Aston Villa a frappé à la porte et Stevie G a quitté l'Écosse. Il a dit au revoir aux Rangers après 13 journées de Premiership, avec une première place et quatre points d'avance sur le Celtic.

Légende à Rotterdam

L'homme qui devait apporter un vent nouveau s’appelle Giovanni Van Bronckhorst. Le Néerlandais a connu un certain succès avec Feyenoord il y a quelques années. Avec lui, le club de Rotterdam a gagné la coupe deux fois, mais c’est surtout en 2017 qu’il a décroché le Graal. Cette année-là, Van Bronckhorst a offert aux Rotterdammers leur premier titre de champion en dix-huit ans.

Van Bronckhorst était et reste une véritable légende à Feyenoord. Il a joué pour le club de 1994 à 1998 et y est revenu en 2007 pour trois années supplémentaires avant de mettre un terme à sa carrière. Il n'a jamais été en mesure de remporter un titre des Pays-Bas en tant que joueur. Il a donc dû attendre d’être T1 de Feyenoord pour combler ce manque.

Lorsque Van Bronckhorst fait ses adieux à Feyenoord en 1998, l'arrière gauche rejoint les Rangers. Il passera trois ans à Glasgow avant de se faire un nom sur la scène européenne à Arsenal et à Barcelone. Au cours des deux premières années, il a remporté le triplé avec les Rangers : titre, coupe et League Cup. Les supporters des Rangers espèrent sans doute que ce scénario se répétera avec Van Bronckhorst comme entraîneur principal.

Enclave japonaise au Celtic

Mais pour l'instant, c'est le Celtic, rival de la ville, qui mène la danse dans la course au titre. La différence entre le leader, le Celtic et son poursuivant des Rangers n'est que de trois points. Le 3 avril, le troisième Old Firm de la saison sera au programme. Plus tard, les rivaux se retrouveront dans les play-offs pour le titre et les places européennes. Van Bronckhorst et ses ouailles ont donc encore leur sort entre leurs mains.

Mais on pourrait dire la même chose du Celtic. Les Rangers ont remporté la première rencontre avec Gerrard comme entraîneur 1-0, mais le plus récent Old Firm s'est terminé par un fiasco pour les Rangers. Les troupes de Van Bronckhorst se sont inclinées 3-0 au Celtic Park début février. Le Japonais Reo Hatate s'était alors distingué avec deux buts et une passe décisive.

Le médian central a franchi le pas entre son pays natal et la Premiership écossaise cet hiver, suivant l'exemple de ses compatriotes Daizen Maeda, Yosuke Ideguchi et Kyogo Furuhashi. Le jeune Hatate, 24 ans, est immédiatement devenu une figure clé du milieu de terrain du Celtic, ce qui lui a même valu sa première sélection avec le Japon cette semaine.

Suivez le Old Firm, le derby de Glasgow entre les Rangers et le Celtic, ce dimanche 3 avril à 13 heures sur Eleven Sports 1, ainsi que le reste du championnat écossais tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top