Siebe Van der Heyden, la demi-surprise de Roberto Martinez

Diables Rouges |

Roberto Martinez l’avait annoncé : pour les rencontres amicales contre l’Irlande et le Burkina Faso, il ne ferait pas appel aux cadres habituels des Diables. Une manière de préparer le futur. Vendredi dernier, il a dévoilé une sélection sans grande surprise, si ce n’est Siebe Van der Heyden.

De Proximus

Partager cet article

Dans le calendrier actuel, rares sont encore les fenêtres disponibles pour les matchs amicaux des équipes nationales, entre les différentes qualifications et la Nations League. Mais ce mois de mars permet aux Diables d’en disputer 2. Le premier  en Irlande, le 26 mars (18 heures), et le second à domicile contre le Burkina Faso, le 29 mars (20h45) au Lotto Park d’Anderlecht. Ces matchs marquent, d’une certaine manière, le début de la préparation pour la prochaine Coupe du Monde, qui aura lieu du 21 novembre au 18 décembre.

A cette occasion, Roberto Martinez a fait le choix d’offrir du temps de jeu à des joueurs habituellement cantonnés dans un rôle de substitut. Il a ainsi décidé de se passer des joueurs qui comptent plus de 50 caps avec les Diables, ce qui met hors-jeu une bonne partie des cadres du noyau habituel de l’équipe nationale belge. Les seuls classiques qu’on retrouve sont les gardiens Simon Mignolet, Koen Casteels, Matz Sels et Thomas Kaminski, les défenseurs Dedryck Boyata et Jason Denayer, les médians Thorgan Hazard, Leander Dendoncker, Youri Tielemans et Hans Vanaken, ainsi que les attaquants Michy Batshuayi, Christian Benteke et Divock Origi. Cela laisse donc la place à des retours, mais aussi à la présence de deux petits nouveaux : Orel Mangala et Siebe Van der Heyden. C’est l’occasion de porter un regard plus attentif sur ce dernier.

Unioniste

Si on s’attendait à voir débarquer un garçon comme Mangala, peu sont ceux qui avaient misé sur une présence de Van der Heyden dans la sélection des Diables de ce mois de mars. Et pourtant, cette sélection n’est pas volée pour le défenseur de l’Union Saint-Gilloise. Le joueur est en effet dans la forme de sa vie, et participe aux succès de l’USG en Jupiler Pro League. Etre appelé par Martinez est une belle récompense.

Pour le garçon, l’histoire est d’autant plus belle qu’il n’a, à 23 ans, même pas 30 matchs en D1 dans les jambes. Avec 23 matchs joués cette saison avec l’Union, il faut ajouter une rencontre avec Ostende, lors de la saison 2016-2017. Et encore, on parle de 2 minutes jouées en fin de saison. Entre-temps, c’est surtout en D2, néerlandaise avec le FC Eindhoven et belge avec l’Union, qu’il a fourbi ses armes après une formation qui l’a vu transiter par Dender, Bruges et Anderlecht.

Un profil intéressant

Mais la sélection de Siebe Van der Heyden n’est pas juste un cadeau fait par Martinez à l’Unioniste. Si l’Espagnol a sélectionné défenseur central gauche, c’est qu’il estime que son profil peut être utile aux Diables. Il l’a d’ailleurs confirmé au moment d’expliquer ses choix, en conférence de presse. "Siebe a vraiment un bon profil pour nous, il est capable de jouer de manière agressive et se montre régulier depuis un bon moment désormais, dans une défense à trois qui est également notre système de jeu", a expliqué le sélectionneur national.

Siebe Van der Heyden peut-il être une solution crédible à ce poste, ou le vieillissant Jan Vertonghen ne devrait plus faire de vieux os, a priori après le mondial qatari ? Il faudra voir comment il joue lors de ces matchs amicaux qui devraient, en toute vraisemblance, être d’un niveau supérieur à ce qu’on connait en championnat. Si l’Unioniste s’en sort bien, il faudra peut-être bien compter sur lui dans le futur.

Suivez les rencontres des Diables Rouges contre l’Irlande et le Burkina Faso sur La Une, ces samedi 26 mars (18h) et lundi 29 mars (20h45).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top