Nick Nuyens surprend son monde pour s’offrir un Tour des Flandres complètement fou

Cyclisme |

Le Tour des Flandres, considéré par certains comme la plus belle course d’un jour du monde, sacre souvent un homme fort… mais parfois aussi le plus malin. C’est sans doute le cas avec Nick Nuyens en 2011. 

De Proximus

Partager cet article

Tom Boonen, Fabian Cancellara, Stijn Devolder, Alessandro Ballan… des noms qui nous ramènent à une bonne dizaine d’années sur les classiques flandriennes, sans oublier celui de Philippe Gilbert qui dispute actuellement sa dernière saison. Sur le Tour des Flandres, qui se termine encore l’époque par un enchainement Mur de Gramont - Bosberg, Nick Nuyens va se payer ces coureurs pour s’offrir le plus beau succès de sa carrière au terme d’une course qui restera dans les annales. 

Boonen VS Cancellara

Au départ de Bruges, un nom est sur toutes les lèvres avant le début de cette 95e édition du Tour des Flandres : Fabian Cancellara. Le Suisse est le vainqueur sortant, après avoir sorti Tom Boonen de sa roue dans le Mur de Grammont, un moment à la fois magique pour les uns, à oublier pour les autres, fans de Tommeke. Un Tom Boonen revanchard se présente donc, lui qui peut compter sur une équipe solide autour de lui. 

Mais Cancellara est en très grande condition. Il vient, en effet, de s’offrir le GP E3 après un formidable numéro. On peut encore citer Philippe Gilbert, Stijn Devolder, Filippo Pozzato, Juan Antonio Flecha, Thor Hushovd et Nick Nuyens. Ce dernier a rejoint une nouvelle formation, la Saxo Bank,  pour remplacer Cancellara, parti chez Leopard-Trek. Notre compatriote a gagné quelques jours auparavant sur A travers les Flandres. La grand messe du cyclisme s’annonce passionnante. 

Cancellara prend les devants

Comme d’habitude, une échappée matinale se forme sans grand nom à l’avant. Les favoris passent une journée calme mais, un peu comme le font les coureurs aujourd’hui, l’un d’entre eux décide de lancer les hostilités de loin : Sylvain Chavanel. Le Français de la Quick-Step tente sa chance à 86 kilomètres du but dans le Vieux Quaremont. Il rentre sur les hommes à l’avant avant d’être rejoint par de solides coureurs comme Lars Boom et Boasson Hagen, que le Français lâchera par la suite.

Derrière, à 43 kilomètres de l’arrivée, Boonen attaque. Une décision incompréhensible car il a, avec Chavanel, un solide équipier devant. Et le champion du monde 2005 va s’en mordre les doigts car il est facilement contré par Fabian Cancellara qui va ensuite revenir sur Chavanel. Mais le Suisse, dans son offensive, loupe un ravitaillement. Alors qu’avec une minute d’avance, on se dit que la course est pliée, le coureur de la Leopard-Trek n’avance plus alors que Chavanel ne le relaie pas. D’une minute, l’écart fond en un rien de temps et on assiste à un regroupement dans le Mur de Grammont. 

Gilbert est fort, Nuyens plus malin

Dans la dernière difficulté du jour, le Bosberg, Philippe Gilbert tente sa chance mais il ne parvient pas à creuser l’écart. A huit kilomètres du but, le suspense est à son comble et un groupe de 12 hommes se présente dans les faubourgs de Ninove. A un peu plus de trois bornes du but, Fabian Cancellara, qui a retrouvé ses jambes, accélère. Il emmène avec lui Sylvain Chavanel et Nick Nuyens.  

Les trois hommes se présentent dans la dernière ligne droite sous la pression d’un Tom Boonen qui revient de derrière. Cancellara lance son sprint de loin et bien calé dans sa roue, Nuyens le dépasse à 150 mètres de la ligne avant de résister au retour de Chavanel. "Je me suis senti assez cool dans le sprint. C'est seulement dans les 50 derniers mètres que je me suis rendu compte de ce qui se passait, de ce scénario, le plus beau pour moi", a déclaré Nuyens, qui disputait pour la 7e fois la grande classique flamande.  

Cette victoire sera la dernière de notre compatriote qui connaitra ensuite des pépins physiques avant de définitivement ranger le vélo en 2014. Un dernier succès qu’il n’est pas prêt d’oublier. 

Une fois de plus, dans le sport tout est possible ! 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top