‘The Power of the Dog’ et ‘Ted Lasso’, grands gagnants des Critics' Choice Awards

Séries |

La saison des prix est bel et bien lancée, puisque ce dimanche 13 mars ont été remis non seulement les BAFTA Film Awards, mais aussi les Critics' Choice Awards. La Critics' Choice Association désigne chaque année les lauréats dans les catégories cinéma et télévision. Cette année, ‘The Power of the Dog’ de la réalisatrice Jane Campion a remporté les plus grands prix du cinéma, tandis que la série comique ‘Ted Lasso’ a été récompensée par les prix de la télévision.

De Proximus

Partager cet article

Pas moins de 41 prix ont été décernés lors d'une cérémonie retransmise en direct dans le monde entier, au cours de laquelle la presse cinématographique a reçu de nombreuses étoiles mondiales. Quatre des principales récompenses ont été attribuées aux réalisateurs du film ‘The Power of the Dog’ un puissant western de Jane Campion avec Benedict Cumberbatch, Jesse Plemons, Kirsten Dunst et Kodi Smit-McPhee. Le film Netflix a remporté le prix pour les catégories suivantes : la meilleure réalisation, le meilleur scénario adapté, la meilleure cinématographie et, la plus prestigieuse de la soirée, celui du meilleur film.

Avec quatre statuettes, ‘The Power of the Dog’ a été le film le plus récompensé de la cérémonie, juste derrière ‘Belfast’ et ‘Dune’. ‘Belfast’ de Kenneth Branagh, une histoire de passage à l'âge adulte qui se déroule pendant le chao en Irlande du Nord, a remporté le prix du meilleur ensemble d’acteurs, du meilleur scénario original et du meilleur jeune acteur (Jude Hill). L'épopée de science-fiction ‘Dune’ de Denis Villeneuve a remporté les prix du meilleur design de production, de la meilleure musique de film et des meilleurs effets visuels.

‘Belfast’ a été nominé pas moins de 11 fois, ‘Dune’ et ‘The Power of the Dog’ 10 fois chacun. Le remake de ‘West Side Story’ de Steven Spielberg a également été nominé 11 fois, mais n'a pu obtenir que deux récompenses : meilleur second rôle féminin (Ariana DeBose) et le meilleur montage. Cela peut être considéré comme une déception, mais Guillermo Del Toro ne rentrera probablement pas chez lui heureux non plus. Son film ‘Nightmare Alley’ a été nominé 8 fois, mais a manqué les prix à chaque fois.

Célébrations et déceptions à la télévision

Dans le domaine de la télévision, tous les éloges sont allés à la série comique ‘Ted Lasso’, dans laquelle Jason Sudeikis joue le rôle d'un entraîneur de football américain qui se rend en Angleterre pour entraîner une équipe de football alors qu'il n'a aucune connaissance du métier. En 2021, la série a été la série comique la plus primée aux Critics' Choice Awards avec trois prix. Cette année, les réalisateurs ont raflé le plus grand nombre de statuettes avec quatre prix : celui du meilleur acteur (Jason Sudeikis), du second rôle (Brett Goldstein) et de la seconde actrice (Hannah Waddingham) dans une série comique et pour finir, celui de la meilleure série comique. Dans les autres séries comiques, ‘The White Lotus’ est arrivé en deuxième position avec deux prix.

La série dramatique a été dominée par le très réussi ‘Succession’, sur une famille qui dirige une énorme société de médias. ‘Succession’ a remporté trois prix, dans les catégories meilleur acteur dans un second rôle (Kieran Culkin) et meilleure actrice dans un second rôle (Sarah Snook) dans une série dramatique ainsi que celui de meilleure série dramatique. ‘Mare of Easttown’ et ‘Squid Game’ ont obtenu deux récompenses chacun.

La déception de la soirée est revenue à la série dramatique ‘Evil’, dans laquelle un enquêteur sceptique, une institutrice catholique et un technicien enquêtent ensemble sur des incidents surnaturels présumés. La série a été nominée cinq fois, mais a été dépassée dans toutes les catégories.

Découvrez ‘The Power of the Dog’ et ‘Squid Game’ maintenant sur Netflix. En savoir plus sur Netflix chez Proximus Pickx.

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top